Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réenvoyer mon mot de passe
Votre nouveau mot de passe vous a été envoyé par email.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu
Plus de 3.000 essais, 6.000 véhicules neufs et 120.000 occasions

Et/Ou

Et/Ou

Salon IAA de Francfort 2017 - découvrez toutes les dernières infos ...

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Ajoutez un véhicule à comparer

Ajoutez un véhicule à comparer

Ajoutez un véhicule à comparer

Comparer

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Premier essai / Skoda Superb Combi : belle combinarde

Rédigé par le

Prix de base
NC
  • Avis Rédaction NC

Sommaire :

À peine lancée en berline, la Superb Combi sera en concession en septembre. Les premiers essais la présentent déjà comme le break de Monsieur « Tout Mieux ».

Concept

Les tout grands breaks accessibles se font rares. Comme les berlines du reste. Avec la sortie de son nouveau Combi majeur, Škoda s'apprête à investir cette niche de marché pour la 3e fois consécutive. Le cahier des charges prévoyait enfin un modèle aux lignes bien proportionnées et séduisantes. Comme la berline, le Combi s'érige sur la version la plus longue de la plateforme MQB - destinée aux architectures à moteur transversal des équivalents Golf et au-dessus - qui, porté à 2841 mm - fait exactement 50 mm de mieux que celui de la nouvelle VW Passat.

Ce qui change

Sur cette nouvelle base, la Škoda Superb Combi se propose d'offrir de meilleures prestations que sa devancière : + 80 mm d'empattement avec une longueur hors tout qui augmente peu (+ 23mm), essentiellement grâce à un porte-à-faux réduit de 61 mm à l'avant, mais pratiquement inchangé à l'arrière (+ 4 mm). On remarquera, au passage, que le nouveau Combi est un peu (-5 mm !) plus court que la nouvelle berline. Tout ça participe à un équilibre des lignes dignes des breaks les plus effilés et élégants du marché. Ce parti-pris esthétique n'empêche le grand break Škoda d'offrir - comme si c'était encore possible ! -davantage d'espace intérieur. Si la garde au toit perd 9 mm à l'avant, elle en gagne 11 aux places arrière. La capacité du coffre progresse de 27 litres en capacité minimale (pour faire 660 litres) et de 85 litres chargé jusqu'au toit lorsque les éléments de la banquette sont rabattus (1950 litres). Ces derniers chiffres rapprochent la Skoda Superb Combi du break E de Mercedes.

Comment ça roule ?

La Superb s'affirme mieux sur la route grâce à une carrure accrue de 47 mm (tant en largeur de carrosserie qu'en espace aux coudes). Tout bénéfice pour le confort et la sérénité de comportement puisque les voies se sont élargies en rapport : + 39 mm à l'avant (pour faire 1584 mm, comme la Passat), + 55 mm (pour faire 1572 mm, soit 4 mm de mieux que la Passat). Difficile de la prendre en défaut avec une telle emprunte au sol, tant en 4 roues motrices qu'en simple traction. Les mouvements de caisse sont aussi bien maîtrisés qu'au volant de la Passat, sans compter que les qualités de filtrage (suspension et insonorisation) de la grande Skoda n'ont rien à envier à celles de la grande Volkswagen. Surtout que les amortisseurs pilotés sont désormais ici aussi prévus en option (le contrôle dynamique de châssis DCC).

Budget/équipement

L'éventail des motorisations et des transmissions est pratiquement calqué sur celui de la Passat Variant, laquelle est - à moteur/boîte identique et en exécution de base - 2.000 € plus chère. Par rapport à la Superb berline, le Combi ne nous fera débourser que 1.100 € de plus, sachant que le ticket d'entrée est à 26.750 € en TSi Active 6 vitesses manuelles. Le Combi, c'est aussi un équipement aligné sur ce qui se fait de plus actuel au sein du groupe VW. En saupoudrant le tout de 31 petites astuces (le porte-parapluie dans les contre-portes, porte-vestes souple en lieu et place du cache-bagages...).

Les concurrentes

Les autres breaks de la catégorie moyenne supérieure restent toujours derrière en matière d'habitabilité et de volume de chargement. Pour un même prix de base et une longueur équivalente, une Citroën C5 Tourer ne peut prétendre aux mêmes prestations de «break maxi». Les autres concurrents sont dans le même cas (Ford Mondeo Clipper, Opel Insignia Sports Tourer, Peugeot 508 SW) ou sont de surcroît plus chers (VW Passat Variant) ou sensiblement plus courts en longueur (les asiatiques).

Notre verdict

Le break admiral de Skoda monte en gamme. Mais il demeure une offre unique en ce sens qu'il est nécessaire d'accéder à la catégorie reine des breaks de prestige pour avoir l'équivalent en espace intérieur, au break Mercedes E essentiellement parce que l'Audi A6 Avant est tout à la fois encore plus longue et moins spacieuse. Finalement, par les temps qui courent, fréquenter une marque socialement mieux acceptée devient aussi un argument massue. Surtout que le partenaire tchèque aligne dorénavant ses standards de qualité pratiquement sur ceux de Volkswagen.

Dans cet article : Skoda, Skoda Superb