Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

CALCULE TAXE

Connaître dès maintenant le montant des taxes de ma nouvelle voiture privée

CALCULER

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Premier essai / Porsche Targa 4 GTS: missile sol-air

En 1965, Porsche dévoilait la première 911 Targa. 50 ans plus tard, Porsche célèbre la date en lui offrant le label sportif GTS. Simple coup marketing ou véritable évolution ?

Prix
NC
  • Avis Rédaction NC

Sommaire :

Le concept

Il y a 50 ans, Les constructeurs automobiles faisaient face à une vague d'animosité envers les cabriolets qu'ils développaient. L'insécurité liée à l'absence d'arceaux pourtant cruciaux en cas de retournement était mise en cause. Pour remédier à cela, Porsche répliquait en développant et commercialisant la 911 Targa. À l'époque, le constructeur de Zuffenhausen était probablement loin de se douter qu'il avait créé un modèle emblématique, et qui continuerait de détourner les regards encore 50 ans plus tard. Aujourd'hui, Porsche célèbre cet anniversaire en lui adaptant sa déclinaison GTS.

Ce qui change

Hormis quelques éléments spécifiques à la gamme Gran Turismo Sport, la Targa GTS reprend de nombreux éléments de la S. À commencer par le moteur d'abord qui n'est autre que le Flat 6 de 3,8 l de cylindrée. Mais exclusivité oblige, Stuttgart a monté de série le kit X51. Proposé en option sur la S, il s'agit d'une préparation moteur sur laquelle les arbres à cames, les culasses et l'admission ont été retravaillés. Le résultat est un gain de puissance de 30 ch supplémentaires qui s'ajoutent aux 400 initialement déjà présent sur la petite sœur. La puissance max est délivrée un peu plus tard (7500 tr/min au lieu de 7400 sur la S). Le couple quant à lui reste identique (440 Nm) et s'obtient également plus haut dans les tours (5750 tr/min au lieu de 5600). À l'avant, la GTS se distingue par son spoiler retravaillé (garantissant une meilleure aérodynamique), ses phares bi-xénons à fonds noirs ou encore par ses rétroviseurs spécifiques. Les roues sont elles aussi différentes puisque la Targa GTS reçoit de série les jantes de 20 pouces. À l'intérieur, le cuir laisse place à l'Alcantara, comme pour souligner le côté exclusif de l'auto. Toujours de série, la 911 reçoit le pack Sport Chrono et l'échappement sport. Le châssis est abaissé de 10 mm tandis que le moteur et la transmission reçoivent une cartographie spécifique.

Comment roule-t-elle ?

Avec sa Targa GTS, aussi facile à conduire sur route qu'à piloter sur circuit, Porsche confirme une fois de plus sa position de leadership en termes de polyvalence. Le réglage des suspensions pilotées PASM ne laisse planer aucun doute sur les lieux de prédilection de la voiture : les circuits automobiles. Néanmoins, le châssis de la GTS (rabaissé de série de 10 mm), s'il a su se montrer très agile sur la piste d'essai, est resté très ferme sur la route (même avec les suspensions enclenchées en mode confort). Un ressenti qui n'étonne pas puisque la volonté de Porsche est bien de faire des 911 GTS les plus radicales des Porsche de « route » (exception faite peut être de la Turbo). Radicale, la 991 l'est avec son moteur plus « pointu » qui permet des montées en régime plus élevée. La GTS est donc une alternative proposée aux clients qui hésiteraient entre une 911 S et une GT3. Avec une transmission intégrale montée de série et un soubassement de châssis renforcé, l'auto affiche un poids de 1560 kg, soit 135 kg de plus qu'une Carrera 2 GTS. Mais sur circuit comme sur route, cet excédent de poids est gommé par la suspension pilotée PASM montée de série sur les GTS. Launch Control enclenché, la Targa se transforme en missile sol-air et abat le 0 à 100 en 4,3 s. La manuelle réalisera le même exercice en 4 dixièmes de plus. Des performances qui confèrent à la Targa le titre de jouet à ciel ouvert surmotorisé.

Budget/équipement

En boite manuelle, la Targa 4 GTS est disponible à partir de 140.965 euros. La version avec la boite robotisée à 2 embrayages PDK s'échange, quant à elle, contre 145.490 euros. C'est donc 12.584 euros de plus qu'une Targa 4 S. Un prix justifié quand on sait qu'à elle seule, l'option X51 (qui fournit les 30 ch supplémentaires) coûte 15.125 euros. En fait, il est possible de configurer une Targa 4 S avec tous les éléments de base de la GTS. Calcul fait, la S s'achètera en concession à 154.210 euros. Acheter une Targa 4 GTS, c'est donc acheter une Targa 4 S mieux équipée, plus exclusive et possédant le pedigree d'un futur collector.

La concurrence

Avec ses arceaux atypiques, son look incontournable et la facilité déconcertante avec laquelle elle ôte le toit, la 911 Targa ne possède pas vraiment d'adversaire à sa taille. Une lotus Exige S ? Si elle est très agile, l'anglaise ne boxe pas dans la même catégorie de puissance, ne permet pas la même polyvalence et ne propose certainement pas le même niveau de finition.

Notre verdict

Avec la Targa GTS, Porsche radicalise sa 911 découvrable et met un nom sur ce qui n'est finalement qu'une auto reprenant de série davantage d'options. Victime du marketing ? Oui et alors !

FICHE TECHNIQUE - Porsche Targa 4 GTS (PDK)

Moteur : Flat 6, 3800 cm³
Puissance : 430 ch à 7500 tr/m
Couple : 440 Nm à 5750 tr/m
0-100 km/h : 4,3 s (PDK)
Vitesse de pointe : 301 km/h (PDK)
Consommation moyenne mixte : 9,2 l/100 km (PDK)
Émissions de CO2 : N.C.
Prix de base : 145.490 euros (PDK)

Dans cet article : Porsche, Porsche 911

Les concurrentes