Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Premier essai / Opel Ampera-E : un pas de plus

Alors que la première Opel Ampera était encore une voiture (principalement) électrique à prolongateur d'autonomie, sa remplaçante, opportunément baptisée Ampera-E, est une voiture 100% électrique qui, en matière d'autonomie, effectue un pas de plus, dans son segment du moins.

Prix
NC
  • Avis Rédaction NC

Sommaire :

Le concept

Le concept d'une voiture purement électrique n'a bien sûr rien de nouveau, mais c'est une première pour Opel dans un segment "grand public". Alors que l'Ampera première du nom était une voiture électrique dotée d'un prolongateur d'autonomie ("range extender"), l'Ampera-E est, comme son nom l'indique, un véhicule  purement électrique. Comme sa devancière, l'Ampera-E est la version européenne d'une voiture américaine, en l'occurrence la Chevrolet Bolt. La précédente Ampera était l'équivalent de la Chevrolet Volt, un modèle qui sera remplacé aux États-Unis, alors que ce ne sera pas le cas sur le Vieux Continent.

  • Autonomie réelle supérieure à 300 km
  • Rapport habitabilité/encombrement
  • Bonnes performances et comportement routier sûr
  • Finition à améliorer
  • Seuil de chargement trop élevé
  • MMI encore perfectible

Ce qui est nouveau

Les lignes de cette Ampera-E étant assez classiques, la nouveauté est à chercher du côté de l'ensemble propulseur et de la manière dont il a été intégré à la voiture. C'est en tout cas la première fois qu'une voiture de cette gamme de prix est équipé d'une batterie à la capacité aussi importante: 60 kWh! Les 96 groupes de 3 cellules qui composent la batterie lithium-ion (climatisée et isolée) accusent 430 kilos sur la balance, mais comme ils dont partie intégrante de la structure portante de la voiture, ils contribuent à la très bonne rigidité torsionnelle du modèle. Le moteur électrique est implanté à l'avant et entraîne les roues antérieures. Il développe 150 kW/204 ch, ce qui permet de rendre l'Ampera-E, qui pèse tout de même 1,6 tonne, agréablement vive. Autres nouveautés importantes, les pneus, développés en collaboration avec Michelin, sont quasi increvables, tandis que les nombreuses aides à la conduite disponibles sont particulièrement attentives à la sécurité des piétons.

Comment roule-t-elle ?

De façon particulièrement agréable! Telle a été notre première impression. Nous avons parcouru quelque 220 km au volant de notre Ampera-E d'essai aux alentours d'Oslo, la capitale norvégienne, un choix qui ne doit bien sûr rien au hasard puisque la Norvège est n°1 sur le marché de la voiture électrique.. Nous avons pu découvrir que la voiture possède deux modes bien différenciés (D et L) qui comportent tous deux un ralentisseur supplémentaire (derrière la branche gauche du volant) qui peut être actionné si nécessaire. En position L, cette Opel peut être considérée comme une voiture "une pédale": une fois habitué, son conducteur ne fait quasiment plus appel qu'au freinage à régénération d'énergie (ce qui recharge les batteries), le freinage classique étant réservé aux situations d'urgence. Grâce à son centre de gravité bas (grandes et lourdes batteries montées sous le plancher, sur toute la longueur du compartiment passagers), l'Ampera-E fait montre d'un comportement sûr et même plaisant, auquel les bonnes performances de la voiture ne sont évidemment pas étrangères (0 à 100 km/h en 7,3 secondes). Suivant l'actuel cycle NEDC, l'autonomie atteint 520 km mais chez Opel, on préfère parler du futur cycle WLTP, beaucoup plus réaliste, selon lequel cette Opel revendique un rayon d'action de 380 km. Lors de notre essai, durant lequel nous n'avons pas ménagé la voiture, nous avons enregistré une autonomie de 335 km ainsi qu'une consommation moyenne de seulement 16 kW/100 km. La recharge du grand pack batteries s'effectue sur une prise à courant alternatif (avec des ampérages compris entre 10 et 30 Ah) ou via une borne à courant continu qui permet de "faire le plein" à 50 kWh. Conséquence de sa structure spéciale à double plancher, l'accès à bord s'avère particulièrement aisé, parce qu'il n'y a pas de seuils de porte. Et du fait de l'absence de tunnel central, l'habitabilité est généreuse, pour 5 personnes ou beaucoup de bagages. La capacité du coffre s'établit à 381 litres et passe à 1.274 litres une fois la banquette arrière rabattue.

Prix-équipement

Pour le moment, la voiture n'est disponible qu'en Norvège. Elle le sera bientôt aussi aux Pays-Bas, en Allemagne et en Suisse. Notre pays ne suivra qu'en 2018. Pour notre marché, le prix n'est, logiquement, pas encore fixé. Mais quand on sait qu'en Allemagne l'Ampera-E s'affichera à 39.300 euros dans sa version de base (hors primes), on peut affirmer sans risquer de se tromper que son prix public sera en Belgique de l'ordre de 40.000 euros en version d'entrée de gamme, primes éventuelles non déduites.

La concurrence

Avec l'Ampera-E, Opel entend avant tout concurrencer la BMW i3, la Nissan Leaf, la Volkswagen e-Golf et la Renault Zoé (cette dernière étant plus petite mais aussi moins chère). En matière de performances, l'Ampera-E fait jeu égal avec la plus rapide de la bande, à savoir la BMW i3. Au chapitre autonomie; par contre, elle met tout le monde d'accord avec sa grosse batterie de 60 kWh (1,5 fois plus que celle de la dernière version en date de la Zoé). A condition d'adapter sa conduite, les 400 km d'autonomie semblent un objectif réaliste, alors que sans être spécialement attentif on atteindra sans problème les 300 km. Il faut encore citer, parmi les concurrentes de cette Opel, une certaine Kia Soul EV, qui est un peu l'excentrique de la catégorie. Et d'autres rivales vont certainement apparaître dans un avenir proche…

Notre verdict

L'Opel Ampera-E est un nouveauté bienvenue dans la catégorie des voitures électriques financièrement abordables. Elle se démarque de la concurrence par ses performances, élevées, son comportement agréable et son bon niveau de confort général. Mais sa qualité majeure est bien sûr son autonomie, qui inaugure de nouveaux standards au sein du segment. Parmi les faiblesses du modèle, on épinglera une finition et des matériaux "américains", comprenez perfectibles, un seuil de chargement élevé ainsi qu'une interface multimédia (MMI) qui n'est pas exempte de critiques. Reste que, si son prix de vente tourne effectivement aux alentours des 40.000 euros lors de son lancement en 2018, ce monospace compact mais spacieux trouvera certainement sa clientèle.

Dans cet article : Opel

NEWSLETTER

VENDRE VOTRE VOITURE AUJOURD'HUI