Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Passer à une voiture plus écologique? Découvrez quel modèle est fait pour vous  >>

Passer à une voiture plus écologique? Découvrez quel modèle est fait pour vous >>

C'est parti

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Premier essai / McLaren MP4-12C

Arrivée au stade de production en série, la McLaren MP4-12C se révèle dans ses atours définitifs. Peu d'évolutions majeures, preuve que la base était saine. Confirmation...

Prix
NC
  • Avis Rédaction 17.00/20

Sommaire :

McLaren nous a conviés à revenir essayer la MP4-12C dans sa configuration définitive, sachant que celle essayée en début d'année était encore au stade de préproduction. C'est donc la raison de notre présence sur l'aérodrome de Dunsfold, devenu célèbre parce qu'il est le terrain de jeu favori de l'équipe de Top Gear. Il est aussi le lieu où se sont déroulés la plupart des essais de la «twelve-C». «Si j'avais dû développer une voiture de course, ce n'est pas ici que je l'aurais fait», m'avoue Chris Goodwin, l'essayeur en chef de McLaren, «mais pour une voiture de route, c'est parfait!». Et par rapport aux modèles de préproduction essayés en début d'année, y a-t-il eu des changements majeurs ? «Honnêtement, non, poursuit Chris, tout au plus a-t-on modifié un peu l'admission d'air pour arriver à un typage plus marqué entre les différentes positions Normal, Sport ou Track et à une sonorité nettement plus racing dans ce dernier cas.»

Visiblement, la base était donc bonne et à un stade avancé de son développement à l'époque. Il est donc normal que nous ayons retrouvé une voiture diabolique d'efficacité et de performance. La cellule centrale en carbone est à la fois hyperrigide et légère (75 kg). Au point que les montants de pare- brise, le toit et les montants B n'assurent aucun rôle porteur et n'interviennent pour rien dans la rigidité globale de la structure. Il serait ainsi très facile d'en faire dériver une variante roadster. Sur le circuit pour le moins bosselé de Dunsfold, où les vibreurs s'apparentent en outre parfois à de véritables casse-vitesse, la MP4-12C se montre imperturbable.

Ce que Porsche, après près de 50 ans, est arrivé à faire avec sa 911, c'est-à-dire concilier une utilisation sur route et sur piste, McLaren est arrivé à le faire en 5 ans, avec un coupé de 600 ch en partant d'une feuille blanche. Et comme ils annoncent une nouvelle voiture tous les 2 ans dans les années à venir, nous ne sommes pas au bout de nos surprises...

Dans cet article : McLaren, McLaren MP4-12C