Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Black Friday

Offre Black Friday : -20% sur votre abonnement annuel !

J'en profite

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Je m'abonne

Premier essai / Maserati GranCabrio Sport

Deux ans après la GranCabrio, voici la GranCabrio Sport. Maserati a appliqué, de l'une à l'autre, des remèdes à dose infinitésimales qui, mis ensemble, crédibilisent la torpédo grand sport italienne.

Prix
NC
  • Avis Rédaction NC

Sommaire :

Il faut bien comprendre que la GranCabrio Sport n'est pas une mise à jour de la GranCabrio; elle enrichit l'offre, la dédouble sans se substituer à elle. Si up-date il y a, ça se limite à des améliorations de détails. Citons pêle-mêle les déflecteurs de bas bouclier avant, les jupes dans les bas de caisse, la calandre noire, les fonds d'optiques noirs, les deux barrettes rouges sur le Trident de proue, les sorties d'échappement ovales également noires et, last but not least, le nouveau coloris Rosso Trionfale... À l'intérieur, la Sport se singularise par ses pédales en alu ajouré. Enfin, les palettes de changement de vitesse en carbone ont été allongées pour une meilleure préhension.

Revisité, le V8 de la Sport voit ses frictions internes et la résistance hydraulique de son circuit de lubrification (par carter sec) diminuer. Ces mesures lui font gagner 10 ch pour en développer désormais 450 à 7000 tr/min et, mieux encore, 20 Nm pour en fournir 510 à 4750 tr/min. Autre bénéfice : la consommation diminue de 6% en cycle combiné (14,5 l/100). Le progrès majeur vient de la boîte automatique MC-Auto Shift (une excellente ZF 6HP28). Les rétrogradages sont toujours ponctués par de petits coups de gaz d'autant plus grisants qu'ils sont davantage résonants sur le programme Sport. La ZF de notre Maserati GranCabrio Sport étrenne un mode launch control.

Retenons que la mécanique nous soûle davantage (en bien!) et que, grâce au travail effectué sur la suspension, le comportement de la voiture gagne en cohésion, même si le freinage manque encore de ce mordant initial indispensable à freiner très tard. Néanmoins, fût-elle Sport, une GranCabrio, c'est aussi fait pour flâner à quatre la tête dans le ciel.

L'essai complet est disponible dans votre Moniteur Automobile 1504 du 17 août 2011.

Dans cet article : Maserati, Maserati GranCabrio

Les concurrentes