Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Premier essai / Kia ProCeed : Le break de chasse pour tous ?

Avec cette ProCeed, Kia veut « démocratiser » le break de chasse. Voyons si la beauté du concept pourra réellement profiter au plus grand nombre. Et si le ramage est à la hauteur du plumage…

  • Avis Rédaction NC

Sommaire :

Le concept

D’une génération à l’autre, la Kia ProCeed (et plus « pro_cee’d »… ) mue de la compacte à 3 portes se donnant des airs de coupé au break de chasse. C’est que les coupés n’ont plus vraiment la cote en Europe. À côté des SUV, les constructeurs se penchent donc sur d’autres types de carrosseries et Kia estime que le break de chasse a ses chances. Le concept a été remis au goût du jour par Mercedes, d’abord au format « grande taille » (CLS Shooting Brake), puis à échelle réduite avec la CLA Shooting Brake, dont le petit gabarit n’est toutefois pas synonyme de tarif réduit… Kia, lui, veut démocratiser le concept, avec cette ProCeed au style plutôt attirant. L’engin étire ses galbes sur 4,60 mètres de long, soit 4 cm de moins que la Mercedes CLA Shooting Brake actuelle (qui sera bientôt renouvelée). Par rapport au classique break Ceed (Sportswagon), ce nouveau modèle a le nez légèrement plus proéminent, suite à l’allongement du porte-à-faux avant (+ 5 mm). Et cette ProCeed pose surtout son toit sensiblement plus bas que celui du break ordinaire (- 4,3 cm). 

Ce qui change

Si le style extérieur en jette, l’aménagement intérieur est bien plus conventionnel... À l’arrière, l’espace aux jambes est très correct et pratiquement égal à celui du classique break Ceed, puisque l’empattement est identique. La garde au toit perd, par contre, quatre centimètres, mais un adulte d’un mètre quatre-vingts ne se tonsure jamais le crâne contre le ciel de toit, pas même s’il siège sur la place centrale. Côté coffre, la poupe effilée rogne forcément de l’espace par rapport au break classique (-31 litres banquette en place), mais le volume de chargement reste décent. Il est même, par exemple, meilleur que celui des breaks Opel Astra (540 l), Renault Mégane (521 l), Seat Leon (587 l) ou… de la Mercedes CLA Shooting Brake actuelle (495 l). Et la baie de coffre est mieux creusée que celle de la Mercedes, ce qui offre un meilleur accès à la soute. La ProCeed dispose aussi d’un bac de chargement sous le plancher et peut s’équiper d’un système de compartimentage avec cloison sur rails, ainsi que d’une banquette rabattable en trois parties (40/20/40). Un levier permet de rabattre cette banquette depuis le coffre et cela dégage un plancher de chargement plan. Ce break de style n’oublie donc pas les aspects pratiques.

Comme les autres Ceed, ce nouveau modèle a été spécialement conçu sur et pour notre continent. Il est d’ailleurs produit en Slovaquie. Cette ProCeed reprend la plateforme de ses sœurs (baptisée « K2 ») et leur architecture de châssis (train avant pseudo-McPherson et essieu arrière multibras). Mais le modèle n’est proposé qu’en exécutions GT Line et GT, profitant de réglages de suspension spécifiques. Sous le capot, on retrouve logiquement les moteurs des Ceed berlines et breaks. Mais cette ProCeed fait l’impasse sur ceux d’entrée de gamme, les 1.4 atmosphérique à essence et 1.6 Diesel de 115 ch. L’exécution GT Line retient en essence les 1.0 turbo de 120 ch et 1.4 turbo de 140 ch, ainsi que le Diesel 1.6 CRDi de 136 ch. La variante GT n’est proposée qu’avec le 1.6 turbo de 204 ch.

Comment ça roule

Notre essai débute au volant des variantes 1.4 turbo à essence et 1.6 CRDi GT Line. D’emblée, l’amortissement semble plus ferme que celui des Ceed de base, mais sans jamais se montrer cassant. Et les bruits de vent et de roulement sont globalement bien contenus. Le 1.4 T-GDi ne manque pas de couple et sa poussée est franche mais linéaire. Rien ne sert d’affoler les soupapes, ce moteur donne le meilleur de lui-même à mi-régime. La commande de boîte manuelle se montre cependant un brin récalcitrante. Nous lui préférons donc la boîte robotisée DCT à double embrayage et 7 rapports, particulièrement douce à défaut d’être très réactive en conduite enjouée.

Tous les moteurs à essence sont désormais équipés d’un filtre à particules. Quant au Diesel 1.6 CRDi, il y ajoute un catalyseur SCR, pour mieux éliminer les oxydes d’azote. Il se montre particulièrement discret en conduite courante et les gros rouleurs apprécieront aussi sa faible consommation : l’ordinateur de bord indiquait 5,8 l/100 km lors de notre parcours varié.

Cette ProCeed présente également un comportement routier plein d’allant. La direction se montre précise et suffisamment communicative, tandis que les mouvements de caisse sont bien maîtrisés. L’équilibre du châssis est également soigné, avec un train avant suffisamment tranchant et un train arrière qui suit sans broncher. La tenue de route n’a donc plus rien à envier à celle des références européennes… La version 1.6 turbo GT ajoute une dose de piment supplémentaire : les réglages de châssis plus fermes, en particulier sur le train arrière, profitent à l’agilité et à la netteté des mises en appui. On apprécie aussi le toucher de la pédale de freins, bien consistant (les disques sont ici plus grands que sur les versions GT-Line). Cette ProCeed GT saute donc d’un virage à l’autre avec vivacité, en conservant toujours une belle stabilité. Elle s’apprécie particulièrement en mode « coulé-rapide ». Le moteur marque bien le rythme et le fait en musique, grâce à l’échappement à clapet piloté. Seule ombre au tableau : lorsque le rythme s’accélère, la boîte robotisée à double embrayage manque de réactivité. On peut heureusement reprendre les choses en mains via les palettes au volant. À l’heure des manœuvres, ce break de chasse souffre d’une visibilité arrière assez médiocre, à cause de la petite lunette arrière, mais la caméra de recul est heureusement offerte de série sur toutes les versions.

Budget

La ProCeed coûte 1.000 € de plus que le classique break Ceed. Le tarif est élevé dans l’absolu, puisqu’il varie entre 28.890 € (1.0 T-GDi) et 37.000 € (GT 1.6 T-GDi automatique), selon le moteur choisi, ce qui est donc proche du prix de la Mercedes CLA Shooting Brake actuelle. Mais si l’on tient compte de l’équipement, cette Kia est sensiblement plus abordable que le break étoilé : elle coûte en moyenne environ 20% de moins. La dotation de série est en effet ici très riche : les variantes GT-Line disposent notamment d’office de la climatisation automatique, de la caméra de recul, des feux LED avec feux de route actifs, du système de navigation, des jantes de 17’’ ou encore de la sellerie mi-cuir/mi-tissu ; autant d’équipements facturés en sus chez Mercedes, par exemple. 

Notre verdict

Cette Kia ProCeed est une belle surprise ! Elle flatte l’œil, mais aussi les sens. Premier break de chasse issu d’un constructeur généraliste, l’engin est plaisant à conduire et globalement abouti. Certes, cette Kia n’est pas si démocratique que cela, mais son tarif nous semble justifié au regard des prestations et de l’équipement. Le tout auréolé, comme d’habitude chez Kia, d’une garantie généreuse. La ProCeed possède donc tous les atouts permettant d’aimanter chez Kia une nouvelle clientèle, plus huppée. Le modèle peut même venir chatouiller la Mercedes CLA Shooting Brake sans rougir...

  • Le style, sans oublier la fonction
  • Comportement routier efficace et agréable
  • Programme de garantie
  • Présentation intérieure assez terne
  • Visibilité vers l’arrière
  • Politique d’équipement: pas d’options à la carte

Dans cet article : KIA, KIA Proceed

Rédigé par le