Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Premier essai / Jaguar I-Pace : essai du prototype

En marge du salon de Genève, nous avons pu effectuer nos premiers mètres au volant du Jaguar i-Pace qui sera commercialisé cet été. Il ne s'agissait que d'un "exercice" sur une voie annexe d'un terrain d'aviation, mais il a été suffisamment intéressant pour que nous lui consacrions quelques lignes.

Prix
NC
  • Avis Rédaction NC

Sommaire :

Commençons par planter le décor: l'I-Pace est un crossover 100% électrique avec lequel Jaguar ambitionne de croiser le fer avec les grandes Tesla ainsi que, d'ici peu, avec l'Audi e-tron. Rappelons aussi qu'il ne faut pas confondre l'I-Pace avec l'E-Pace, le SUV compact de la marque au félin, qui se positionne sous le F-Pace et reprend les solutions techniques (conventionnelles) de son cousin le Range Rover Evoque.

L' i-Pace repose sur une plateforme qui lui est propre et est animé par deux moteurs synchrones à aimantation permanente qui, ensemble, délivrent 400 ch pour un couple de 700 Nm. Un moteur est monté à l'avant et l'autre à l'arrière. On a donc affaire à un 4x4. D'après son constructeur, l'I-Pace atteint une vitesse de pointe (électroniquement limitée) de 200 km/h et accélère de 0 à 100 km/h en 4,8 secondes. Jaguar revendique une autonomie (mesurée selon les nouvelles normes WLTP) qui peut atteindre 480 km, grâce à un pack de batteries lithium-ion d'une capacité de 90kWh.

Pour ce qui est de la suspension, cette nouveauté utilise des doubles triangles à l'avant et un essieu multibras à l'arrière. Les ressorts sont classiques ou, en option, pneumatiques avec, dans ce cas, un amortissement variable en continu.

La voiture mesure 4,7 m de long et repose sur un empattement de presque 3 m, ce qui veut dire que les roues sont placées aux quatre coins de la carrosserie, ou peu s'en faut, les porte-à-faux avant et arrière étant des plus réduits. L'I-Pace accuse 2,2 tonnes sur la balance et possède un coffre de quelque 700 litres de capacité (656 litres à l'arrière et un espace de rangement tout petit à l'avant, puisque son volume utile est d'une trentaine de litres seulement). 

Premières impressions

Nous avons pu conduire l'I-Pace sur un petit parcours genre gymkana, tracé sur un bout de piste d'aviation désaffecté. Ce fut bref, mais suffisant pour nous forger nos premières impressions. Si la voiture se caractérise par un habitacle au style et à l'ambiance indéniablement Jaguar, l'instrumentation a naturellement été adaptée à la motorisation électrique.

Les sièges avant se révèlent confortables et grâce à l'empattement important, l'habitabilité nous a semblé généreuse à l'arrière aussi. On est assis assez haut (même si la voiture semble relativement basse, sa hauteur atteint presque les 1,60 m…), étant donné qu'on est installé en partie au-dessus du pack batteries. Mais le positionnement de ce dernier fait que le centre de gravité de l'I-Pace est disposé très bas. C'était du reste nettement perceptible au cours de l' "exercice" qui nous était proposé. Pour une voiture de cet encombrement et de ce poids, l'I-Pace a fait montre d'un belle vivacité, ce qui s'explique aussipar son couple moteur disponible dès le ralenti, comme dans toutes les voitures électriques., tandis que le roulis en virage est vraiment minimal. L'empattement long devrait par ailleurs garantir une bonne stabilité en ligne droite. Quant à la suspension, elle nous a semblé assurer un bon niveau de confort. Étant donné que les roues avant peuvent braquer selon un angle très important (pas d'encombrant moteur thermique à l'avant pour limiter le braquage des roues…), cette nouvelle Jaguar s'est avérée très maniable pour sa taille, et ce malgré son empattement long. La direction électromécanique à assistance électrique, nous est apparue assez directe, mais aussi un poil nerveuse dans ses réactions. L'exercice que nous devions effectuer exigeait naturellement de nombreux changements de direction, d'où sans doute cette impression de nervosité.

L'I-Pace sera livrable chez nous à partir du mois de juin. Il peut être commandé dès à présent au prix de 79.890 euros TVAC. Différentes option seront bien sûr disponibles, parmi lesquelles la suspension pneumatique. Plus d'informations à ce sujet suivront d'ici quelque temps.

Dans cet article : Jaguar

Rédigé par le