Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

MY GREEN CAR

Tout sur les voitures "vertes" dans MY GREEN CAR

DECOUVRIR

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Premier essai / Ford Mustang

La Mustang est une légende et doit le rester. Le plus curieux, sans doute, est son statut d'icône alors qu'elle n'a quasiment jamais été importée officiellement en Europe. Aujourd'hui, ce n'est plus le cas.

  • Avis Rédaction 14.63/20

Sommaire :

Si la voiture a été développée entièrement aux États-Unis, elle n'en a pas moins été influencée par certaines conceptions européennes, notamment pour ce qui est du châssis. Les amateurs des bons (?) vieux essieux rigides, emblématiques des anciens muscle cars américains, peuvent sortir leur mouchoir: la nouvelle Mustang dispose d'une suspension à 4 roues indépendantes. On ne trouve pas de 6-cylindres chez nous sous le capot. En effet, Ford a alloué - ce qui n'est pas une première - 4 cylindres à la Mustang ! Il s'agit en l'occurrence d'une mécanique suralimentée, cela va sans dire, revendiquant 314 ch. Que les amateurs de gros moteurs se rassurent toutefois: le V8 n'a pas été oublié. Le 5 litres Coyote aligne 418 ch et se retrouve sous le capot de la version GT.

Les voitures que nous avons pu essayer étaient des modèles de préproduction américains. Ford nous avait dégoté quelques belles routes de montagne pas trop fréquentées, histoire de nous permettre une première évaluation du potentiel de l'engin. Nous avons commencé ce galop d'essai avec une 4-cylindres équipée du Performance Pack, c'est-à-dire similaire à l'EcoBoost qui sera vendue chez nous. La sonorité mécanique, amplifiée par l'installation audio, comme dans une BMW M actuelle, n'est pas désagréable, mais on est évidemment très loin du grondement puissant du V8. Les premiers virages sont pris avec une certaine retenue, par suite de nos précédentes expériences au volant de diverses Mustang. Mais notre appréhension fait long feu et quelques courbes nous suffisent pour être agréablement surpris. Si la direction se révèle assez pesante et pas tout à fait aussi communicative qu'on le souhaiterait, elle ne manque pas de précision, tandis que la suspension digère efficacement les inégalités, y compris lorsqu'elles se présentent au mauvais moment, en plein milieu d'un virage!

Avec le lancement trop longtemps reporté de sa nouvelle Mustang «mondiale » sur le Vieux Continent, Ford jette un pavé dans la mare du paysage automobile européen. La voiture est esthétiquement réussie, possède de vraies qualités sportives (même pour la 4 cylindres) et se révèle particulièrement agréable à conduire. Si la Mustang ne se vend pas chez nous - Ford reste au demeurant très prudent à propos des prévisions de vente -, ce serait incontestablement une injustice tant son rapport value for money apparaît imbattable.

L'essai complet est disponible dans votre Moniteur Automobile 1587 du 29 octobre 2014.

Dans cet article : Ford, Ford Mustang

Rédigé par le