Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Ma nouvelle voiture au meilleur prix. Découvrez toutes les remises d'aôut sur Autopromos.

Ma nouvelle voiture au meilleur prix. Découvrez toutes les remises d'aôut sur Autopromos.

J'en profite

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Premier essai / Fiat Tipo SW et 5 portes : retour aux sources

Après le lancement de la version à 4 portes, la gamme Tipo s’étend avec l’arrivée d’une berline 5 portes et d’un break. Mieux adaptées à notre marché, ces variantes réincarnent l’esprit de la gamme: pratique et abordable sans verser dans le bon marché.

Prix
NC
  • Avis Rédaction NC

Sommaire :

Le concept

Quelques mois après le lancement de la version 4 portes, Fiat dévoile deux nouvelles variantes de la Tipo : la 5 portes et break. Également construites en Turquie, ces deux variantes se veulent plus aptes au marché européen. Elles constituent non seulement le retour de Fiat dans le segment C, mais également une bouffée d’air frais dans une gamme majoritairement constituée de variante de la 500. Il s’agit donc d’un véritable retour aux sources et à ce que la marque italienne fait de mieux : à savoir des véhicules simples, pratiques, abordables et agrémentés d’un style soigné qui lui permettra de se démarquer des véhicules plus lowcost.

  • Équipement de base généreux
  • Habitabilité intérieure, grand coffre
  • Tarifs concurrentiels, surtout en essence
  • Filtrage de suspensions sur les petites aspérités
  • Finition intérieure spartiate, plastiques noirs et durs
  • Direction à assistance électrique inconsistante

Ce qui change

Quoique les différences soient évidentes entre les trois modèles, seul un œil aguerri remarquera que les deux nouvelles variantes présentent de nouvelles optiques avant accompagnées de feux de jour à DEL. Les phares antibrouillard bénéficient également d’une légère retouche avec l’ajout d’une bande de chrome. La structure gagne 2 cm en empattement et garde la même architecture de suspension à savoir des jambes McPherson à l’avant et une barre de torsion à l’arrière. La véritable différence entre les variantes s’affiche à l’intérieur puisque ces deux nouveaux modèles bénéficient d’une nouvelle planche de bord garnie de plastic moussé et qui abrite un nouveau système d’infodivertissement. Le conducteur retrouve une position de conduite agréable notamment grâce à la colonne de direction réglable en hauteur et profondeur. Le volant reprend les commandes de la 500X mais l’ordinateur monochrome fait preuve d’économie. Le nouveau système U-Connect Live se présente, comme chez beaucoup d’autres marques, sous la forme d’une tablette posée sur la planche de bord.

Comment ça roule ?

La Tipo ne cherche pas midi à quatorze heures et sa partie roulante est plus orientée sur la simplicité et le confort. L’ensemble est relativement efficace, mais la direction manque de consistance. Mais c’est parfaitement normal pour une voiture à vocation familiale. Au niveau du confort, nous avons été agréablement surpris par l’isolation du seize-cent de notre essai. Malheureusement, nous avons également découvert un touché de route assez sec et ferme. Les suspensions n’arrivent en effet pas à filtrer les petites irrégularités telles les joints de dilatation. Une caractéristique sans doute exacerbée par les jantes 17 pouces. Les grosses compressions sont quant à elles bien absorbées. Remarquons que sur la variante SW, le filtrage de suspension était moins pénalisant.

Budget/équipement

À la vue de la liste de prix de la Tipo 5 portes (SW disponible en septembre) on ne peut que constater qu’elle est plus chère que sa cousine à 3 volumes. Le modèle de base muni du moteur à essence 1.4 de 95 ch démarre à 15.500 €, soit 1.400 € de plus. La différence est identique pour l’entrée de gamme Diesel au 1.3 litres de 95 ch. Le Diesel haut de gamme 1.6 MultiJet de 120 ch commence lui à 20.390 €. Ce qui n’est plus si bon marché  même si la Tipo peut toujours se vanter de sa dotation de série comprenant la climatisation manuelle, le lève-vitre avant et les rétroviseurs électriques, la radio aux connexions AUX et USB et les airbags rideaux et latéraux. En option, elle peut être équipée de la navigation, d’une caméra de recul, de la climatisation automatique et même d’un système de régulateur de vitesse adaptatif. Le freinage automatique d’urgence reste une option.

Les concurrentes

Alors que la version 4 portes de la Tipo s’attaque aux Dacia Logan et Skoda Rapid, les deux nouvelles variantes viennent jouer dans la cours des Ford Focus, Opel Astra et Peugeot 308. Toujours moins chère que ces dernières, la Tipo 5 portes bénéficie également d’un coffre de 440 litres (550 litres pour la SW), soit l’un des plus spacieux de  sa catégorie.

Notre verdict

Ces nouvelles variantes 5 portes et break de la Tipo sont plus chères, mais aussi mieux finies que la version 4 portes. Ce qui signifie qu’elle vient faire valoir ses droits dans un segment C (compactes) très disputé. Plutôt confortables, spacieuses et correctement tarifées, ces nouvelles Tipo constituent des offres très cohérentes. Ce qui devrait plaire.
 

Dans cet article : Fiat, Fiat Tipo