Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Black Friday

Black Friday : votre abonnement annuel à partir de 60 euros !

J'en profite

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Je m'abonne

Premier essai / Ferrari California T Handling Speciale : subtilement pimentée

Tout comme son prédécesseur, qui toutefois se passait de la suralimentation, la California T est désormais livrable avec le pack Handling Speciale mettant en exergue le châssis de cette Ferrari faite pour le cruising.

  • Avis Rédaction NC

Sommaire :

Le concept

En tant que modèle d’accès à la gamme Ferrari, la California (T) est principalement censée attirer de nouveaux clients. Une tâche dont elle s’acquitte avec brio en ce sens que le coupé-cabriolet (qui a troqué son V8 atmosphérique de 4,3 litres développant 460 ch pour un 3.8 V8 biturbo de 560 ch) est le modèle le plus vendu de la marque de Modène. Reste que certains la trouvaient trop « soft » pour une véritable Ferrari. Les Italiens ont donc ressorti leur pack Handling Speciale histoire de dynamiser le comportement routier de leur modèle d’entrée de gamme.

  • GT toujours très homogène
  • Comportement plus vif
  • Facilité de conduite, utilisable au quotidien
  • Résonance de l’échappement à vitesse constante
  • Places arrière inutilisables
  • Prix du pack Handling Speciale

Ce qui est nouveau

Déjà dans sa variante atmosphérique, la California était proposée en version Handling Speciale. Cette nouvelle variante est un peu moins radicale afin de ne plus compromettre les possibilités d’utilisation de la voiture au quotidien. Les modifications concernent le tarage des ressorts (plus rigides de 16 % à l’avant et de 19 % à l’arrière) tandis que la gestion de la boîte robotisée à double embrayages et 7 rapports, du contrôle de stabilité et des amortisseurs est spécifique. Notons aussi la présence d’un résonateur intégré à la ligne d’échappement et assurant une sonorité plus agressive. La masse à vide (tout de même 1.760 kg avec le toit escamotable) ainsi que la puissance et le couple (560 ch et 755 Nm) n’évoluent pas. Extérieurement, la California T Handling Speciale se reconnaît à son diffuseur arrière et à sa grille de calandre gris mat ainsi qu’aux canules d’échappement noires tandis que l’intérieur a droit à un badge Handling Speciale.

Comment roule-t-elle ?

C’est sur des routes italiennes très sinueuses qu’il nous a été donné d’essayer la California T Handling Speciale. Les modifications dont bénéficient le châssis rendent le train avant plus tranchant que celui de la version standard, de sorte que les courbes peuvent s’aborder de manière plus enthousiaste, tandis que les évolutions apportées au contrôle de traction F1 en mode Sport (via le manettino au volant) améliorent la motricité en sortie de virage, surtout lorsque le revêtement est dégradé. Du plaisir à l’état pur donc, mais le plus remarquable, c’est que cette efficacité est indépendante de la position du toit.

Les accélérations sont toujours aussi impressionnantes. L’usine renseigne le 0 à 100 km/h en 3,6 s. De plus, la réponse du moteur est immédiate : nul besoin d’attendre que les turbos se mettent à souffler. La meilleure nouvelle, c’est que contrairement à la précédente version de la California Handling Speciale, celle-ci ne vous demandera que quelques concessions sur le plan du confort. En d’autres termes, cette nouvelle mouture s’avère parfaitement utilisable au quotidien. Seule l’intensité sonore de l’échappement à vitesse constante entre 110 et 120 km/h finira par se montrer fatigante.

Budget/équipement

La California T standard coûte 189.923 euros. Pour le pack Handling Speciale proposé (provisoirement ?) sur les nouveaux modèles, il faudra ajouter un supplément de 7.018 euros. Ainsi doté, ce modèle reste le seul de la gamme Ferrari à s’afficher à moins de 200.000 euros…

La concurrence

Avec son toit rigide escamotable et sa configuration 2+2, la California T constitue une offre unique. Ses rivales de puissance comparable sont la Porsche 911 Turbo Cabriolet (540 ch, 192.511 euros) ou Turbo S Cabriolet (580 ch, 221.188 euros) ou la nettement moins chère BMW M6 Cabrio (560 ch, 139.650 euros). Si vous ne prenez pas en considération les 2 sièges arrière (qui de toute manière sont inutilisables), on peut également retenir la plus abordable Jaguar F-Type R (550 ch, 116.620 euros), encore qu’elle soit beaucoup moins raffinée en matière de comportement routier et de motricité que les cabriolets super sportifs précités. Ajoutons encore que tous ces modèles sont dotés d’une capote souple.

Notre verdict

Déjà dans sa version « de base », la California T vaut le détour. Pour ceux qui toutefois ne désirent pas uniquement cruiser sur les boulevards chics, le pack Handling Speciale (malgré son prix de 7.018 euros) est vraiment à conseiller. Certes, il ne fera pas de ce coupé-cabrio une voiture de course (ce n’est nullement sa vocation), mais les modifications touchant le châssis subliment son comportement dynamique et ce sans trop exiger de concessions sur le plan du confort.

Journaliste AutoGids/AutoWereld

Instagram: @kvnkrsmns

Les concurrentes