Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Quel modèle mérite de recevoir le prix de la meilleure voiture 2021 ?

Quel modèle mérite de recevoir le prix de la meilleure voiture 2021 ?

Voter

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

BEST CAR AWARDS

Essais courts / Aston Martin DBS Superleggera - Brute britannique

Aussi élégante et stylée qu'elle puisse paraître de l'extérieur, l'Aston Martin DBS Superleggera n'est rien d'autre qu'une bête de somme de 725 ch qu'il faut essayer de dompter. Addictif, ou excessive ?

  • Avis Rédaction NC

Sommaire :

Concept

Mis à part la Valkyrie hyper exclusive, la DBS Superleggera est le modèle le plus haut de la gamme que vous pouvez conduire en sortant de chez le concessionnaire Aston Martin. Le coupé de 4,71 mètres de long est équipé du même V12 biturbo de 5,2 litres que celui de la DB11, mais avec une cavalerie nettement supérieure pour atteindre une puissance maximale de 725 ch et 900 Nm. Le moteur 48 soupapes fait appel à des astuces modernes telles que le stop & start et la désactivation des cylindres pour réduire la consommation de carburant, mais ce n'est pas un véritable miracle de sobriété. La consommation standard de 13,5 l/100 km ne peut être atteinte qu'avec un pied droit très léger.

Avec un prix de départ de 285.907 €, la DBS est diamétralement opposée à la Ferrari 812 Superfast, qui se vend un peu moins de 300.000 €. La Ferrari est plus rapide, plus légère et plus puissante, mais la DBS est plus confortable, plus spacieuse et demande moins d'énergie au conducteur, même lorsqu'il accélère en ligne droite.

Conduite

Si la Vantage est la voiture de sport de la bande, avec la DB11 comme confortable cruiser à grande vitesse, la DBS est une GT dévorante qui en a l'allure et se conduit bien à basse vitesse, mais qui libère ses démons lorsque le régime est élevé. Quelle puissance pour ce V12 ! À mi-régime, les vitesses se rapprochent déjà de la perte du permis de conduire ; à plein régime, il n'y a guère d'audace sur la voie publique. Les turbos s'emballent, le V12 va crescendo et vous êtes pressé dans votre siège de telle manière que vous devez rester totalement concentré pour ne pas finir dans le décor.

Ce faisant, ne commettez pas l'erreur d'être dans une vitesse trop élevée lorsque vous dirigez la pédale droite vers le tapis, car vous ne perdrez pas d'accélération. Au contraire : avec un rapport plus long, la DBS gagne en vitesse sans sacrifier la vélocité. C'est une pièce d'ingénierie impressionnante, ce V12 bitburbo, dont l'effet est addictif. Il vous fait peur, mais vous séduit sans cesse pour libérer sa fureur et vous étonner avec ses 725 chevaux.

Mais l'Aston Martin DBS Superleggera n'est pas seulement une fusée en lignes droites ; même sur les routes sinueuses de l'Eifel, où nous avons pu la tester, elle ne se laisse pas facilement influencer. L'équilibre est bon et l'adhérence est là, mais en même temps, vous ne pouvez pas échapper à la sensation d'être sur la route avec un coupé de presque 2 mètres de large et pesant 1,9 tonne. La Vantage est beaucoup plus adaptée aux routes sinueuses, la DBS se sent à l'aise sur l'Autobahn ou sur des routes intérieures étendues et en pente avec une limite de vitesse pas trop basse.

Mais quand on retire le couteau d'entre les dents, on se rend compte que la DBS Superleggera peut faire plus que ravager les roues arrière avec son énorme puissance. C'est une voiture confortable qui se comporte parfaitement en ville, avec une boîte de vitesses automatique douce et un volant léger. La banquette arrière n'est pas digne de ce nom, mais vous pouvez y mettre quelques affaires si le coffre relativement petit ne suffit pas. En outre, vous disposez de tout le luxe à bord pour rendre les longs trajets agréables et détendus, comme un système audio Bang & Olufsen, des sièges chauffants et ventilés et même une caméra à 360° qui facilite le stationnement. Tu parles d'un grand écart.

Verdict

725 chevaux, c'est trop pour être apprécié ? Oui, bien sûr. Le rapport dit qu'une DB11 avec V8 est tout aussi confortable et presque aussi performante que l'Aston Martin DBS Superleggera, mais la DBS vous donne quand même une sensation différente. Le sentiment de conduire la crème de la crème, la meilleure et la plus rapide des GT que l'on puisse obtenir de la marque britannique. Le fait qu'elle soit trop puissante pour les routes publiques n'a pas d'importance, même avec l'accélérateur à moitié enfoncé, vous conduisez un V12 noble, exclusif, au son magnifique et malheureusement condamné. La raison peut bien brûler en enfer, la DBS est faite d'émotion !

  • Une puissance incroyable
  • Ligne élégante
  • Egalement très facile à basse vitesse
  • Chère
  • Poids excessif
  • La DB11 est un choix plus rationnel

Twitter: @yeelenm / Instagram: @yeelenm

BEST CAR AWARDS

NEWSLETTER