Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

SUV DAYS le 11 & 12 mai 2019 - les inscriptions sont ouvertes!

SUV DAYS le 11 & 12 mai 2019 - les inscriptions sont ouvertes!

Je m'inscris >>

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Essai détaillé / Toyota Land Cruiser 3.0 D-4D

Sous ses airs rudes de véhicule de terrain, qu'il continue à entretenir savamment, le Toyota Land Cruiser s'offre tous les raffinements dernier cri d'un SUV de riche.

Toyota Land Cruiser 3.0 D-4D #1
Prix
NC
  • Avis Rédaction 15.00/20

Sommaire :

Hormis une différence de pedigree du moteur (4 en ligne contre V6) et le confort de 4 roues indépendantes, il ressort que le Toyota Land Cruiser n'a, au bilan, plus grand-chose à envier à un Land Rover Discovery 4 TDV6. Sauf peut-être ses grands airs précieux d'«Engliche». Toutefois, comme son homologue britannique, mais en le laissant moins paraître, le japonais fait donc le tour du standing, des gadgets d'agrément et des assistants électroniques de conduite. Des équipements bien pensés et intégrés dont on peut encore se priver en partie à condition d'opter pour le modèle de base TX qui, sans faire l'impasse sur les contrôles de traction et de stabilité, est monté sur une suspension classique dépourvue de stabilisateurs actifs. Quoi qu'il en soit, il y a fort à parier que même si Toyota s'est laissé contaminer par la passion du «tout électronique » de Land Rover, on verra toujours plus de Land Cruiser que de Discovery dans les zones reculées de la planète. Celles qui sont fréquentées par les vrais 4x4. Allez savoir pourquoi.

  • Vrai 4x4 à tout faire, en caractère/efficacité
  • Diesel vaillant, sauf > 170 sur Autobahn
  • Confort (nouveaux sièges, filtrage, silence)
  • Equipement réactualisé, plus classieux
  • Places du 3e rang accessibles et utilisables
  • Modularité de l’habitacle du LWB 7 places
  • Peu d’évolution côté consol et performances
  • La boîte autpâtit d’un effet de roue libre
  • Essieu arrière rigide parfois inconfortable
  • Prétensionneurs de ceintures trop sensibles
  • Hayon à ouverture latérale encombrant
  • Volant mi-bois...mi-glissant (Premium)

Dans cet article : Toyota, Toyota Land Cruiser

Rédigé par le