Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Le salon de l'auto depuis votre salon - C'est facile de choisir!

Le salon de l'auto depuis votre salon - C'est facile de choisir!

découvrir

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Essai détaillé / Toyota C-HR Hybrid : L'hybride fun

Sommaire :

En bref

  • La dynamique

    Le propulseur hybride reprend les dernières améliorations apportées à la Prius IV. Monté sur un rapport final raccourci, il est plus réactif (et sonore sur les kickdowns massifs). Phases 100% électrique étendues, régénération de la batterie accélérée: les besoins énergétiques sont forcément plus raisonnables que ceux d’un petit SUV à moteur thermique. Les 4 roues motrices à couplage électromagnétique sont réservées au moteur 1.2T Auto.

  • Sécurité

    Certains dispositifs du Toyota Safety Sense sont de série: dispositif de précollision PCS avec freinage autonome, mais aussi régulateur de vitesse adaptatif, qui utilise le même radar. L’alerte au franchissement de ligne, la gestion des feux de route, la lecture de la signalisation sont regroupés dans des packs, comme les surveillants d’angles morts BSM et de circulation arrière RCTA. En attente des crash-tests Euro-NCAP, mais devrait suivre l’excellente Prius IV!

  • Confort

    La position de conduite est surélevée par rapport au sol, mais beaucoup moins par rapport au plancher du véhicule. Voilà, au bout du compte, un modèle à croquer dans l’air du temps, agréable à vivre, surtout lorsqu’il vient équipé du l’installation audio JBL Premium Sound à 9 haut-parleurs, du navigateur Touch 2 avec Go et de l’intérieur en cuir (aux sièges avant sculptés pour bien maintenir). Dommage que Toyota n’ait prévu ni accoudoir central arrière ni toit ouvrant…

  • Sens pratique

    Le coffre du C-HR Hybrid a un seuil élevé; il est pourtant en tous points identique à celui du 1.2T, preuve que la batterie NiMH, plus légère et compacte, trouve place sous la banquette sans rogner sur le volume de chargement, qui atteint 377 l, soit la capacité d’une VW Golf VII (10 cm plus courte) ou 42 l plus spacieux que, pour reprendre une voiture de même longueur, ce qu’offre une Volvo V40. Modularité du coffre limitée au rabattement des dossiers de banquette.

  • La connectivité

    Toyota ne succombe pas aux sirènes du «tout tactile»: il prévoit encore des boutons, ne serait-ce que pour régler la climatisation! Le système de navigation Toyota Touch 2 avec Go comprend Touring Mobilis Premium Traffic info avec 5 années de mises à jour, sans oublier les services connectés tels que TomTom Real Time Traffic, Coyote, Google Streetview, aha, Twitter… Le système n’est par contre pas compatible avec Android Auto et Apple Car Play.

  • Budget

    Malgré des conditions hivernales défavorables aux basses consommations, notre moyenne s’est établie à 6,1 l/100, dans une fourchette de 5,4 à 6,7 l/100. Ce qui positionne la frugalité en essence de notre C-HR au niveau de celle des petits Diesel. Moins cher que la Prius IV à équipement équivalent, le C-HR Hybrid est aux prix affichés par le Kia Niro, son rival tout désigné. Les conditions salon sont prolongées jusqu’à fin février (prime de reprise de 700 €, 5 ans d’entretiens gratuits).

Toyota C-HR Hybrid : L'hybride fun
Conclusion / Toyota C-HR Hybrid : L'hybride fun

Née au Japon il y a 20 ans, la première hybride, la Prius I, était déjà séduisante techniquement, mais n’offrait qu’une conduite et une esthétique rébarbatives. Sa lignée, dans sa 4e génération, ainsi que les hybrides Toyota/Lexus qui utilisent le même propulseur n’ont jamais cessé d’apporter du sel à la conduite, du peps au style et du bon sens pratique. Dans cette optique, c’est assurément le C-HR qui marque le plus de points en devenant le Fun Cruiser que le RAV4 n’est plus depuis l’an 2000.

Lire la suite? Téléchargez GRATUITEMENT l'essai complet!

VENDRE VOTRE VOITURE AUJOURD'HUI