Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Essai détaillé / Lamborghini Urus : le SUV racé

Sommaire :

En bref

  • La dynamique

    Le V8 biturbo est un régal de puissance et de disponibilité. On ne se lasse pas de l’écouter hurler sa rage (modes Sport et Corsa). La boîte ZF a été paramétrée pour se montrer très réactive, voire brutale. Le comportement est le point fort de l’Urus: tranchant et vif avec des mouvements de caisse remarquablement maîtrisés, il dissimule complètement les 2,3 tonnes. La direction est très directe et les freins indestructibles.

  • Sécurité

    L’assistant de feux de route réduit automatiquement l’intensité des phares. Les capteurs de stationnement à l’avant et à l’arrière et le régulateur de vitesse sont inclus de série, de même que le système PreCognition qui prévient ou atténue les collisions via un freinage automatisé. A plus de 200.000 € de base, cependant, le «Full ADAS Pack» (antidévoiement, surveillance du trafic arrière/avant, affichage tête haute et vision nocturne) constitue une option (6.050 €).

  • Confort

    L’Urus est très confortable. L’amortissement offre un étonnant niveau de feutré et de fluidité sans jamais se montrer cassant. Incroyable! Les sièges réalisent aussi un très bon compromis confort/maintien, mais nous disposions des sièges optionnels à réglages étendus, ventilés et massants. Encombrant, l’Urus est aussi (heureusement!) très spacieux. La place pour les jambes à l’arrière est vraiment généreuse. Le vitrage acoustique (option) est à recommander.

  • Sens pratique

    L’accès est facilité par les portes légères et sans encadrement, surtout dans les endroits exigus. Les espaces de rangement sont ceux d’une sportive: très peu nombreux. Dommage! Les matériaux sont de qualité et assemblés avec soin, mais notre modèle d’essai nous a tout de même déçus (hayon coincé et perte d’un cache de boîtier de rétroviseur extérieur!). Le coffre offre minimum 616 l et est facilement modulable. Idéal pour déménager (en vitesse)!

  • La connectivité

    Le double écran vient tout droit de chez Audi. Même la police de caractères est reconnaissable. A ce prix, c’est tout de même regrettable. Le GPS est très rapide, mais la reconnaissance vocale ne nous a toujours pas convaincus. Nous disposions de l’installation audio Bang & Olufsen à 21 haut-parleurs d’une puissance de 1700 W. Les mélomanes vont l’adorer! Les menus sont clairs et intuitifs, mais les services en ligne pas aussi nombreux que chez certains allemands.

  • Budget

    Quelle bonne nouvelle: les entretiens sont compris dans le prix! En revanche, il n’y a chez nous qu’un seul point de service (c’est ça aussi, l’exclusivité). L’Urus est pratiquement vendu au prix du Bentayga, mais il est nettement plus rapide. Sans se priver du potentiel de la mécanique, il est tout à fait possible de consommer moins de 15 l/100 km. Mais l’acheteur d’un engin pareil s’en soucie certainement très peu, comme du montant des taxes!

Lamborghini Urus : le SUV racé
Conclusion / Lamborghini Urus : le SUV racé

L’Urus est un véritable tour de force. D’un point de vue esthétique tout d’abord, car, là où certains se sont cassé les dents sur un style lourd, voire vulgaire, Lamborghini propose un engin racé ne laissant planer aucun doute quant à ses origines. Les puristes déploreront sans doute la présence d’un V8 suralimenté (et allemand…) plutôt que d’un V12 atmo maison. Un «détail» qui s’oublie dès que l’on se rend compte que l’Urus est à la fois une supersportive, une limousine, un break et un tout terrain. Bref, elle réalise la synthèse parfaite de ce que l’automobile a de mieux à proposer. Mais à quel prix!

Lire la suite? Téléchargez GRATUITEMENT l'essai complet!

Rédigé par le