Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.
Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

Que recherchez-vous ?

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Essai détaillé / Jeep Compass 1.6 MJET : retour chez les compacts

Sommaire :

En bref

  • La dynamique

    Le 1.6 Multijet II est connu, mais toujours efficace. Certes, il présente un creux sous les 1700 tr/min, mais au-delà, il se montre vigoureux et linéaire, de sorte qu’il fait très bien son travail malgré le poids (plus de 1,5 tonne) de ce SUV. La commande de boîte manuelle est facile et l’étagement bien pensé. Dommage qu’aucune transmission automatique ne soit proposée pour ce moteur. La direction manque quant à elle un peu de précision. Les freins sont à la hauteur.

  • Sécurité

    Le Compass ne fait l’impasse sur aucun dispositif de sécurité. Tout est de série: la détection des obstacles et le freinage automatisé, le surveillant d’angles morts, l’alerte de franchissement de ligne. Seul le régulateur actif est proposé en option (900 € avec le hayon automatique). Notons que les alertes sont parfois un peu intrusives, mais heureusement pas le freinage automatique. L’ESP est très efficace et intervient tôt.

  • Confort

    Le Compass offre un confort honnête. Certes, le moteur fait un peu de bruit dans les phases transitoires et la suspension trépide un peu sur les hautes fréquences, mais la majeure partie des aspérités est bien digérée. L’ergonomie est correcte , sauf pour l’interface UConnect, moyennement lisible et aux fonctions un peu trop dispersées. Le climatiseur est monté d’office. Il est manuel sur le Longitude et automatique bizone sur le Limited.

  • Sens pratique

    Le Compass est pratique et habitable. Surtout à l’arrière. La banquette peut accueillir 3 personnes et la modularité n’est pas en reste: dossier du passager avant rabattable en tablette sur certaines versions, double plancher pour obtenir un seuil affleurant et un espace plan. La finition déçoit pour tous les habillages intérieurs et dans le coffre, qui s’abîmera vite. Pour une marque qui se présente comme «premium», le niveau n’est pas atteint.

  • La connectivité

    Le UConnect est monté de série sur le plus haut niveau Limited. Le dispositif est relativement complet: il présente désormais un écran capacitif ainsi qu’une meilleure résolution d’affichage. Apple Car Play et Android Auto sont de la partie désormais, tout comme quelques applications de base. La connexion Bluetooth est de bonne qualité.

  • Budget

    A 28.700 € dans sa version d’accès Longitude, le Compass offre un bon rapport prix/équipement. Intéressant, sauf que les prestations ne sont pas tout à fait au niveau du BMW et que, de ce fait, le prix (et le Compass) est davantage à comparer à celui d’un SUV généraliste du genre Qashqai ou Kadjar. Garanties classiques, sauf pour la couverture contre la corrosion, qui ne court que sur 7 ans. La consommation du 1.6 Multijet II est dans les standards de la catégorie.

Jeep Compass 1.6 MJET : retour chez les compacts
Conclusion / Jeep Compass 1.6 MJET : retour chez les compacts

Le Jeep Compass est un SUV sans histoire qui se distingue par une habitabilité franchement généreuse et un rapport prix/équipement séduisant qui met surtout l’accent sur la sécurité. On apprécie la démarche. Mais il faut être honnête: le Compass ne sort pas du lot et, en tout cas, il ne hisse pas le reste de ses prestations à un niveau «premium» comme voudrait le faire croire Jeep. Dès lors, ce n’est pas à un BMW X1 ou à un Range Rover Evoque qu’il se mesure, mais plutôt aux généralistes du secteur, type Nissan Qashqai, Renault Kadjar ou Seat Ateca. Sauf avec la version (plus) pure et dure Trailhawk, assez unique en son genre, mais dont les ventes resteront certainement confidentielles. Bref, le Compass est donc très passe-partout, notamment avec ce 1.6 Diesel bien sous tous rapports. The job is done, c’est l’essentiel.

Lire la suite? Téléchargez GRATUITEMENT l'essai complet!

NEWSLETTER

VENDRE VOTRE VOITURE AUJOURD'HUI

Essais

Nos essais

Stocks

Voitures de stocks à la une

Occasions

Voitures d'occasions à la une

Avis

Derniers avis des propriétaires

Trouvez l'assurance qui vous convient
  • Trouvez l'assurance qui vous convient

  • Le Moniteur Automobile, en partenariat avec Hopala, vous aide à trouver l'assurance auto qui correspond le mieux à vos besoins.

  • Commencer la recherche