Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

>> Découvrez gratuitement à quel prix vous pouvez vendre votre voiture

>> Découvrez gratuitement à quel prix vous pouvez vendre votre voiture

Estimer

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Essai détaillé / Citroën DS5

Sommaire :

En bref

  • Mécanique

    Le 2 litres HDi de 163 ch est le moteur qui sied le mieux à la DS5. Il lui offre souplesse, puissance et confort à toutes les allures, tandis que sa boîte, parfaitement étagée, est très agréable à manipuler. Revue, la direction à assistance électrohydraulique est linéaire et douce, mais manque sensiblement de centrage, ce qui a pour effet de perturber la tenue de cap en ligne droite.

  • Tenue de route

    Malgré des formes atypiques qui déterminent une allure pas spécialement propice au dynamisme (centre de gravité notamment), la DS5 procure un bel agrément de conduite. Elle est sûre, très saine et très efficace tout en préservant son éventuel statut de familiale (train arrière indéboulonnable). L'attirail sécuritaire habituel est présent, mais on aurait apprécié un dispositif de surveillance d'angles morts ou un airbag de genoux pour les occupants avant.

  • Sécurité

    La suspension est plus ferme que celle d'un Picasso. C'est bien pour le dynamisme, moins pour le confort, en particulier sur les hautes fréquences, qui induisent quelques percussions dans les trains roulants. Ce phénomène est compensé par l'excellence de la sellerie et de l'insonorisation (vitrage feuilleté de série dès le niveau 2). Et l'habitabilité n'a pas été sacrifiée sur l'autel du style. La banquette est utilisable à 3, par des passagers pas trop grands (garde au toit plus limitée).

  • Confort

    La suspension est plus ferme que celle d'un Picasso. C'est bien pour le dynamisme, moins pour le confort, en particulier sur les hautes fréquences, qui induisent quelques percussions dans les trains roulants. Ce phénomène est compensé par l'excellence de la sellerie et de l'insonorisation (vitrage feuilleté de série dès le niveau 2). Et l'habitabilité n'a pas été sacrifiée sur l'autel du style. La banquette est utilisable à 3, par des passagers pas trop grands (garde au toit plus limitée).

  • Sens pratique

    Si l'accès est aisé à bord de la DS5, les aspects pratiques auraient pu être davantage soignés. Les espaces de rangement sont trop rares, tandis que les porte-gobelets, déménagés dans les bacs de portières avant, sont difficilement accessibles. Autre désagrément : l'absence de poignée de hayon à l'extérieur. Voilà qui est dommage, parce que le volume du coffre est plutôt généreux eu égard à la ligne de pavillon tombante.

  • Budget

    La version 2 litres HDi consomme raisonnablement, mais elle aurait pu consommer encore moins avec un stop&start. Bien équipée, la DS5 n'est toutefois pas donnée et ça risque peut-être de lui porter préjudice compte tenu de ce que son image de marque n'est pas encore aussi établie que celle des produits germaniques. Il ne faut pas oublier qu'on évolue ici dans une toute autre sphère que pour la petite DS3. Qui vivra verra !

Citroën DS5
Conclusion / Citroën DS5

«Transgenre» avec ses formes atypiques, la DS5 possède cependant un potentiel de séduction nettement supérieur à celui de la DS4, trop proche de la C4. En cela, sa ligne travaillée constitue certainement l'un de ses meilleurs atouts et elle sera d'autant plus appréciée qu'elle ne pèse pas de manière significative sur la polyvalence du modèle (espace pour les occupants, volume du coffre). Pour le reste, la DS5 séduira également par ses qualités routières (exception faite de sa direction insuffisamment centrée), son équipement généreux ainsi que le soin apporté à sa finition et à son insonorisation. Et pour être honnête, elle charmera moins par sa visibilité périphérique nécessitant le montage d'assistances à la conduite (capteurs de recul, caméra), son confort de suspension un peu ferme ou le manque d'attention accordé à certains petits détails agrémentant le quotidien (manque d'espaces de rangement, absence de poignée extérieure de coffre). Reste que, malgré un équipement de série généreux, il faudra s'accommoder d'un tarif inhabituellement élevé pour une Citroën.

Lire la suite? Téléchargez GRATUITEMENT l'essai complet!

NEWSLETTER

Les concurrentes