Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Quel modèle mérite de recevoir le prix de la meilleure voiture 2021 ?

Quel modèle mérite de recevoir le prix de la meilleure voiture 2021 ?

Voter

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

BEST CAR AWARDS

Essai détaillé / BMW 520d Touring 2018

Sommaire :

En bref

  • La dynamique

    Agréablement souple et linéaire, le 2.0 Diesel jouit surtout d’une belle rondeur qui, couplé à l’excellente boite 8 automatique, lui confère des prestations dynamique de premier ordre avec un 1.000 m départ arrêté réalisé en moins de 30 s. Muni de sa suspension métallique standard, la Série 5 atteint vite ses limites dès que le revêtement se détériore. La suspension pilotée rend la 5 Touring plus cohérente sur la route ; elle réduit la prise de roulis et améliore la dynamique générale.

  • Sécurité

    La 5 Touring se contente de 6 airbags (frontaux, latéraux av., rideaux) mais ne prévoit rien pour les genoux du conducteur. Elle met en revanche l’accent sur la sécurité active avec de nombreux assistants à la conduite : aide à l’évitement (jusqu’à 160 km/h), contrôle de trajectoire (entre 70 et 210 km/h) et d’angle mort (entre 30 et 210 km/h), avertisseur de trafic avant, arrière et de priorité au carrefour. Les piétons ne sont pas oubliés avec un capot moteur actif pour amortir une éventuelle collision.

  • Confort

    Comparé à sa devancière, la 5 Touring progresse légèrement en terme d’habitabilité – 25 cm d’espace aux jambes installé derrière votre serviteur (1,77 m) – et marque surtout un pas important sur le plan de l’isolation acoustique. Les sièges avant partiellement électrique offrent un bon maintien général à l’exception des épaules, tandis qu’à l’arrière, les caves à pieds restent trop peu profondes pour permettre aux cuisses de reposer parfaitement sur l’assise de la banquette.

  • Sens pratique

    Le coffre de la 5 Touring est facilement accessible grâce à son seuil affleurant, son hayon motorisé et sa lunette arrière ouvrable séparément. La banquette (40/20/40) se rabat électriquement depuis le coffre de manière à porter le volume de coffre de 570 à 1.700 l. Le cache-bagages et le filet de séparation qui peuvent être rangés sous le plancher, empêche de recevoir une roue de secours. Le pack coffre englobe un dispositif de compartimentage et permet de redresser le dossier de la banquette de 11° maximum pour gagner 20 l de coffre.

  • La connectivité

    Le système multimédia iDrive peut désormais être commandé par la voix, via la molette centrale (à pavé tactile), directement via le grand écran tactile 10,25’’ ou par une gestuelle à distance sans grand intérêt. Les menus sont désormais organisés horizontalement par fonction, ce qui facilite leur identification et donc la navigation. De nouvelles applications facilitent les déplacements quotidien, notamment pour éviter le trafic ou se parker. Enfin, on peut désormais connecter jusqu’à 10 appareils sur le Wifi de la voiture.

  • Budget

    Facturée 2.600 € de mieux que la berline (51.250 €), la 520d Touring justifie son surcoût par un coffre plus volumineux et un équipement standard mieux fourni : hayon motorisé, banquette rabattable électriquement, correcteur d’assiette pneumatique, un filet de séparation et des barres de toit. Ce qui la sanctionne d’environs 100 kg sur la balance sans avoir trop d’incidence sur la consommation du 2.0 D : 6,5 l/100 km au terme de cet essai. Notez que la boite automatique réclame un supplément – justifié également – de 2.300 €.

BMW 520d Touring 2018
Conclusion / BMW 520d Touring 2018

La clientèle belge ne se trompera pas en choisissant la 5 Touring plutôt que la berline. Le surcoût de 2.600 € est parfaitement justifié compte tenu de l’équipement supplémentaire (standard ou optionnel) et des facilités et aspects pratiques qu’offre le break Série 5. Le Diesel d’entrée de gamme ne manque jamais de ressource et s’apprécie d’autant plus lorsqu’il est couplé à l’excellente boîte 8 automatique ; un vrai régal à l’usage. Au fur et à mesure des générations, la 5 a perdu en dynamique ce qu’elle a gagné en confort. Le choix de la suspension pilotée permettra de compenser ce changement de philosophie assumé par la maison bavaroise.

Lire la suite? Téléchargez GRATUITEMENT l'essai complet!

BEST CAR AWARDS

NEWSLETTER

Les concurrentes