Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Miles

Découvrez le nouveau Miles. A la une : # Vanlife, la Krugger FD, duel au Sommet: Henin/Clijsters

Je découvre

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Essai détaillé / BMW 118i : Changement de philosophie

Sommaire :

En bref

  • La dynamique

    Le 3 cylindres 1.5 turbo déjà vu dans le modèle d’avant s’illustre ici avec 140 ch (soit 4 ch de plus) et brille toujours par son allonge et son incroyable souplesse à bas ou moyen régime. Il est très correctement secondé ici par une boîte manuelle à 6 rapports… dont le levier reste un peu trop quelconque à notre goût pour véritablement venir renforcer le plaisir de conduite. Traction désormais, la Série 1 peut compter sur un train avant mordant et rigoureux.

  • Sécurité

    Toutes les Série 1 sont équipées de série de l’Active Guard Plus intégrant entre autres le maintien de voie assisté, les capteur et avertisseur de collision imminente et la lecture en temps réel des panneaux de circulation. Pour les parents de jeunes enfants, BMW monte bien entendu les fixations Isofix de série sur la banquette, mais offre aussi la possibilité d’en rajouter une paire (105 €) sur le siège du passager avant. Bien vu.

  • Confort

    Le confort de la suspension de base est soigné et la Série 1 digère sereinement la plupart des irrégularités. L’insonorisation est aussi très réussie, au point qu’on a du mal à distinguer que c’est un 3 cylindres qui s’active sous le capot. En passant à la traction, la Série 1 a gagné en habitabilité à l’arrière, surtout aux jambes. A l’avant, la position de conduite est sans défaut et les réglages amples permettent à chacun d’être bien installé.

  • Sens pratique

    Belle progression du volume du coffre, qui passe de 360 à 380 l. On apprécie le plancher amovible inclus dans le pack Rangement (160 €), qui facilite la vie au quotidien et évite de devoir plonger dans la soute. A l’intérieur, le mobilier sobre mais bien assemblé renforce l’aspect cossu et robuste de l’habitacle et les espaces de rangement sont plutôt bien répartis. Reste l’équipement de série, toujours savamment compté… comme souvent avec le premium allemand!

  • La connectivité

    Fini les compteurs à aiguilles, la Série 1 adopte un combiné entièrement numérique. Toujours sous le contrôle de l’iDrive – avec molette à pavé tactile sur la version la plus élaborée –, le système multimédia/navigation apporte entière satisfaction. Les plus connectés seront heureux de pouvoir y retrouver leurs applications préférées, tandis que le Gesture Control (310 €) permettra au conducteur d’en mettre plein la vue à ses passagers…

  • Budget

    D’une génération à l’autre, le prix a bien sûr augmenté… mais d’à peine 250 €. Le prix de base est désormais fixé à 26.950 €, mais avec un équipement toujours très compté. A titre d’information, le modèle Luxury illustré dans ces pages, doté d’environ 6.000 € d’options, revendiquait un prix total de 38.005 €. Quant à la consommation, mieux vaut tabler sur une moyenne d’environ 7,5 l/100 km… toujours variable en fonction du style de conduite.

BMW 118i : Changement de philosophie
Conclusion / BMW 118i : Changement de philosophie

La BMW Série 1 propulsion n’est plus et il serait faux d’écrire que la nouvelle Série 1 traction a tous les arguments pour nous la faire oublier. En dépit d’un châssis efficace et dynamique, la «petite» BMW s’est considérablement assagie dans sa façon de fournir du plaisir de conduite. Les puristes le regretteront sans doute… mais il faut bien avouer qu’en contrepartie, la Série 1 offre désormais un confort et une facilité de conduite au quotidien renforcés, deux éléments qui ne manqueront pas de séduire une majorité de clients. Ajoutez à cela un habitacle plus spacieux, des technologies embarquées dernier cri, une présentation toujours plus soignée et un ensemble moteur-boîte des plus convaincants dans le cas de la 118i, et tout est réuni pour que la munichoise cartonne au moins autant que celle qu’elle vient remplacer.

Lire la suite? Téléchargez GRATUITEMENT l'essai complet!

Rédigé par le

Les concurrentes