Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

29 et 30 septembre 2018 - Découvrez et/ou essayez plus de 40 modèles SUV

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Essai détaillé / Mercedes G 500 : la passion du classicisme

Conçu à l’origine comme un vrai véhicule de terrain, le Classe G s’est peu à peu reconverti en quat’quat’ de luxe à la dégaine faussement négligée. Près de 40 ans après sa naissance, le Geländewagen – d’où le G – de Mercedes se modernise en substance... en prenant bien soin de rester (quasiment) le même en apparence.

  • Avis Rédaction 15.57/20

Sommaire :

Le G originel aurait pu fêter ses 40 ans l’année prochaine, mais Mercedes en a voulu autrement. Pressée sans doute par des normes de plus en strictes à tous les égards (sécurité, pollution...), la marque a dû se résoudre à mettre un terme à la carrière de son dinosaure... en pleine apogée! En 2017, le Classe G signait en effet encore une année de vente record, avec 22.000 exemplaires écoulés de par le monde. Sans aucun doute, la notoriété du modèle reste donc très forte. Mieux: celle-ci semble s’être renforcée par suite des annonces de son renouvellement, certains «passionnés» préférant sans doute ajouter un G charismatique à leur collection plutôt que d’attendre la version modernisée. Conscient de la force de la silhouette basique et des contours minimalistes de son engin, Mercedes a donc choisi de la jouer fine. En apparence, le nouveau G n’a pas beaucoup changé, mais dedans, rien (ou presque) n’est plus pareil! Voyons cela de plus près…

  • Charisme, style et caractère préservés
  • Comportement routier à la page
  • Toujours vrai tout terrain à la demande
  • Habitacle soigné, présentation, finition
  • Habitabilité globale, volume du coffre
  • Tarif exorbitant
  • Consommation d'un autre âge
  • Beaucoup de bruits aérodynamiques
  • Porte du coffre parfois malcommode
  • Encombrement, roue de secours gênante

Rédigé par le