Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

>> Découvrez gratuitement à quel prix vous pouvez vendre votre voiture

>> Découvrez gratuitement à quel prix vous pouvez vendre votre voiture

Estimer

Bien acheter sa voiture

Batterie domestique pour voitures électriques : rentable ?

Rédigé par Olivier Duquesne le 25.01.2021

Batterie domestique pour voitures électriques : rentable ? #1
Batterie domestique pour voitures électriques : rentable ? #1
Batterie domestique pour voitures électriques : rentable ? #2
Batterie domestique pour voitures électriques : rentable ? #2
Batterie domestique pour voitures électriques : rentable ? #3
Batterie domestique pour voitures électriques : rentable ? #3

Pour ne pas gaspiller l’énergie issue des panneaux solaires, il existe aussi la possibilité d’installer des batteries domestiques pour la stocker avant de l’utiliser pour charger sa voiture. Est-ce vraiment rentable ?

Le principal avantage de la voiture électrique (VE) est, lorsque c’est possible, la recharge à domicile, vraiment économique. Surtout durant la nuit, lorsque le foyer dort. Le prix de recharge dépend alors du tarif du réseau, réellement concurrentiel par rapport au prix des carburants des thermiques. Il est même possible de recharger sa VE à moindre coût encore en investissant dans des panneaux solaires. L’énergie produite en journée par le solaire et réinjectée sur le réseau compensera en partie les kWh prélevés de nuit. Mais cela reste de l’électricité « gratuite » perdue, surtout avec le tarif prosumer. Il existe toutefois la possibilité de stocker cette énergie diurne dans des batteries domestiques qui pourront servir à charger ensuite la voiture de nuit et réduire le coût de la redevance de prosommateur. Ces batteries sont également là en soutien en cas de panne de courant sur le réseau. Elles peuvent être installées dans un local technique ou suspendues à un mur.

Le principe de base

La batterie domestique est avant tout destinée à ceux qui produisent leur propre électricité, via panneaux solaires. Cette solution de circuit court n’est pas là pour stocker de l’électricité des semaines durant. Par contre, elle sert à ne pas perdre sa propre électricité quotidienne en la gardant pour un usage ultérieur plutôt qu’en la réinjectant dans le réseau. Elle permet de récupérer de 60 % à 80 % des kWh solaires. Contre 30 % à 50 % sans cette solution. De telles batteries peuvent également servir à récupérer l’électricité à tarif bas (qui ne sera plus forcément nocturne dans les années à venir, mais sur base des demandes sur le réseau). Pour que cela fonctionne, il faut néanmoins investir dans un pack de batteries avec un système de régulation et un onduleur (si non intégrés à la batterie) et, éventuellement, un compteur bidirectionnel. Un investissement de minimum 5000 € et qui peut même dépasser les 10.000 € en fonction de la capacité de stockage. Une batterie lithium-ion a un rendement de 95 % contre 70 % pour d’autres solutions.

Économique, vraiment ?

Sur le papier, la solution est alléchante. Toutefois, l’amortissement est plus aléatoire. Sans panneaux solaires, il est même illusoire. Le gain annuel ne sera pas compensé durant la durée de vie de la batterie, de 10 à 20 ans maximum. Pire, cela peut même finir par coûter plus cher. Avec des panneaux solaires, il est possible d’espérer un tout petit bénéfice durant la durée de vie des batteries. Sauf dans le cadre d’un système de compensation ou de compteurs tournant « à l’envers ». Par contre, avec un tarif prosumer, à savoir une redevance versée par kWh au gestionnaire de l’infrastructure, la batterie domestique peut s’avérer rentable sur le long terme, soit une quinzaine d’années. Surtout dans le cas de figure d’une augmentation du prix de l’électricité dans les années à venir. Il faut toutefois nuancer cela en fonction de votre Région.

Primes

La Flandre accorde une prime à l’achat d’une batterie domestique durant 2021, jusqu’à épuisement de l’enveloppe de 5 millions € prévue. Elle est de 250 €/kWh de capacité « utilisable » de la batterie, avec un maximum de 3200 €. Il y a également une prime pour l’installation d’un onduleur hybride. Grâce à ce coup de pouce, il peut être envisageable d’économiser des centaines d’euros par an. Et donc de rentabiliser la batterie au terme des 10 ans de vie garantie. À condition d’installer les panneaux solaires en 2021. Car ceux qui l’ont fait avant cette année sont tenus par un contrat prosommateur de 15 ans. À Bruxelles, le nouveau système de compensation partielle pourrait rendre intéressante l’installation d’une batterie chez un gros consommateur. Car depuis 2020, l’électricité réinjectée par les particuliers est bradée. Ceux-ci la vendent donc « à perte ». Mais l’absence de prime rend l’investissement malgré tout hasardeux. En Wallonie, la batterie domestique est même inutile avec le système de compteur tournant à l’envers, suffisamment rentable en soi. Elle pourrait cependant être envisagée dans le cadre du nouveau tarif proportionnel, avec l’installation d’un compteur « intelligent ».

L’avenir

Ce qui pourrait rendre ces batteries vraiment intéressantes financièrement, outre de vraies primes régionales ou fiscales pour favoriser l’autoconsommation, c’est la baisse de leur coût d’achat. D’ici quelques années peut-être… En attendant, la voiture électrique en charge pourrait devenir « vehicle-to-grid ». Dans ce cas, sa batterie pourra réinjecter de l’électricité pour réguler les pics de consommation et même servir à alimenter le domicile avec de l’électricité autoproduite ou stockée à bas tarif. Enfin, les « anciennes » batteries des VE peuvent être réutilisées comme batteries de stockage à domicile pendant quelques années, avant de passer par la case recyclage. Cette réutilisation pourrait intervenir dans une baisse du coût d’achat de cette solution qui pourrait se démocratiser au-delà de 2030.

VENDRE VOTRE VOITURE AUJOURD'HUI

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.