Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Découvrez tous nos nouveaux produits et abonnements ‘Spécial Salon’ !

Découvrez tous nos nouveaux produits et abonnements ‘Spécial Salon’ !

découvrir

Occasions / Notre top des meilleures hybrides d’occasion

Avec la perspective de ne plus pouvoir rouler à terme en ville avec des voitures thermiques (essence ou Diesel), l’achat d’une voiture hybride semble représenter une bonne solution. D’autant qu’elle ne doit pas forcément être neuve. Voici notre sélection des meilleures occasions à considérer sur le marché.

1. Toyota Prius – à partir de 3.500 €

Pionnière parmi les full hybrides (c’est-à-dire capables de se mouvoir sur quelques centaines de mètres en électrique), la Toyota Prius a connu 5 générations de modèles. La première (1997-2005, 5 l/100 km) n’avait pas le physique avantageux, mais elle a démontré une fiabilité à toute épreuve avec sa simplissime batterie Nickel-Métal-Hydrure qui ne chauffe pas et qui n’a connu aucune défaillance. Notons que celle-ci ne doit pas rechargée, mais qu’elle se recharge automatiquement lors des freinage ou via le moteur thermique. Préférez toutefois les générations II (2003-2009, prix de départ autour de 5.000 €, 4,3 l/100 km ou 104 g/km de CO2) ou III (2009-2016, prix de départ autour de 9.000-10.000 €, 4 l/100 km ou 92 g/km) certes plus chères, mais plus confortables, pratiques et réussies sur le plan du style. Pensez aussi à éviter les modèles qui auraient été utilisés dans des flottes, par exemple pour des taxis, car il est évident qu’elles seront plus fatiguées. Il faudra aussi vous habituer à la transmission par train épicycloïdal qui procure des sensations mécaniques proches de celles d’une boîte CVT, c’est à dire pas toujours agréables. Les kilométrages sont parfois élevés, mais la mécanique est fiable et l’absence de boîte de vitesse au sens classique du terme implique qu’il n’y a pas d’embrayage à changer.

  • Efficacité énergétique
  • Vraie hybride
  • Espace à bord
  • Effet CVT dans la transmission
  • Finition assez plastique
  • Insonorisation perfectible

2. Honda CR-Z – à partir de 6.000 € – 5 l/100 km ou 117 g/km

Honda fait des hybrides depuis longtemps, mais bizarrement n’en a jamais réellement fait la promotion. Notons qu’au contraire de la Prius, il ne s’agit pas ici d’une full hybride, mais d’une hybridation qui vient en renfort du moteur thermique par le biais d’une petite batterie et d’un moteur électrique greffé sur le volant moteur. Résultat : la CR-Z est incapable de se déplacer en mode électrique seul, même pas sur quelques dizaines de mètres. Mais à l’inverse, il n’implique pas de recharge à domicile. Le plaisir de cette hybride est toutefois ailleurs : dans son look sympathique de coupé et dans son plaisir de conduite grâce à une mécanique qui offre 115 ch.

  • Look sympa
  • Dynamisme routier
  • Fiabilité avérée
  • Pas une full hybride
  • Espace intérieur
  • Finition plastique

3. Opel Ampera – à partir de 11.000 € – 1,2 l/100 km ou 27 g/km

Identique à la Chevrolet Volt, l’Opel Ampera est l’une des premières hybrides rechargeables du marché. Sa caractéristique principale réside dans le fait que le moteur électrique assure seul la traction du véhicule, le moteur thermique ne faisant qu'entraîner un générateur qui recharge la batterie si nécessaire, tel un groupe électrogène. Le moteur thermique démarre automatiquement lorsqu'il ne reste que 30 % de charge dans la batterie. L'autonomie en mode électrique pur est d'environ 50 km avec les 10,5 kWh réellement utilisables de la batterie lithium-ion, qui en compte pourtant 16. La batterie en question est chargée sur secteur par la prise électrique disponible dans le véhicule, ou en roulant dans les phases de récupération d'énergie : en descente, lors de ralentissements en levant le pied de l’accélérateur ou au freinage ou encore directement via le moteur thermique, ce qui permet de disposer de 400 km d’autonomie en plus. Sauf qu’alors, ça n’a plus vraiment de sens de rouler en hybride. Notez que les batteries étaient garanties 8 ans ce qui devrait apaiser quelques craintes.

  • Technologie
  • Design
  • Équipement
  • Finition
  • Recharge lente
  • Autonomie électrique limitée

4. Mitsubishi Outlander PHEV – environ 14.000 € – 1,9 l/100 km ou 44 g/km

Peu d’hybrides ont connu un succès aussi rapide que celui du Outlander. Ce Mitsubishi a su s’imposer comme un incontournable parce qu’il s’agissait d’un SUV et qu’il n’émettait que 44 g/km de CO2. Le Outlander a ceci de particulier qu’il utilise son moteur électrique et sa batterie comme sources principales d’énergie. Lorsque la batterie est vide, le moteur thermique assure un rôle de générateur pour la recharger, mais il peut aussi se connecter aux roues via un embrayage si la demande de puissance venait à l’imposer. Comptez une autonomie 100% électrique d’environ 20 à 25 km en utilisation courante. Ce modèle reste un must, et il est fortement demandé sur le marché. Ce qui n’est pas sans influence sur sa cote.

  • Technologie aboutie
  • Fiabilité (pas de boîte de vitesse)
  • Espace à bord
  • Finition
  • Pas de version 7 places
  • Confort acoustique

5. Audi A3 e-tron – à partir de 20.000 € – 1,7 l/100 km ou 40 g/km

Les Audi A3 e-tron sont difficiles à trouver ce qui, forcément, entraîne des valeurs élevées sur le marché de l’occasion. Toutes les offres sont en effet assez récentes et elles tournent dès lors autour des 20.000 – 22.000 €. Concrètement, cette A3 combine un 1.4 litres TFSI de 150 ch à un moteur électrique de 75 kW, ce qui aboutit à une puissance cumulée de 200 ch environ. Rechargeable via une prise, la batterie lithium-ion permet de couvrir 25 km en mode totalement électrique, après quoi le moteur thermique prend le relais. Ce dernier peut aussi être forcé pour recharger la batterie, mais alors au prix d’une consommation sensiblement plus importante. Il est aussi possible de fonctionner sur le mode hybride automatique où la gestion optimise alors le recours aux moteurs thermique et électrique pour réduire la consommation sans que le conducteur n’ait à se soucier de rien.

  • Agrément
  • Performances
  • Hybridation réussie
  • Prix et rareté
  • Volume de coffre réduit (batterie)
  • Équipement souvent chiche

6. Hyundai Ioniq HEV – à partir de 20.000 € – 3,4 l/100 km ou 79 g/km

Comme l’Audi A3, l’Ioniq est chère en occasion. Mais c’est parce qu’elle est encore très récente, étant sortie en 2017. Au moins bénéficie-t-elle des dernières technologies. L’Ioniq est également disponible en hybride rechargeable (PHEV), mais nous ne la traitons pas ici. La version HEV fonctionne comme les Toyota Prius ou Auris, c’est à dire à partir de son moteur thermique comme source principale d’énergie. La batterie n’est donc pas à recharger sur le secteur, la recharge se faisant soit via l’énergie récupérée au freinage, soit via le moteur thermique. Cela dit, la batterie qui vient en renfort du moteur à essence est capable de s’y substituer sur quelques centaines de mètres, voire kilomètres pour les plus habiles. A noter que Hyundai utilise une boîte de vitesse à double embrayage.

  • Hybridation réussie
  • Confort
  • Espace et polyvalence
  • Encore chère
  • Garde au toit à l’arrière
  • Sensible au vent latéral

7. BMW 330e – à partir de 30.000 € – 1,9 l/100 km ou 45 g/km

À côté des modèles « i » 100% électriques, BMW propose aussi des hybrides rechargeables, dont la Série 3. Son prix d’achat est encore élevé car elle est – et reste – une berline premium. Outre l’écologie, la Série 3 joue aussi la carte de la performance puisque la combinaison des moteurs thermique et électrique aboutit à une puissance combinée de 252 ch, assurant un 0-100 km/h en 6 secondes. La batterie, rechargeable sur secteur, présente une capacité de moins de 10 kWh, ce qui signifie qu’on ne fera pas plus de 25 km en mode 100% électrique.

  • Dynamisme
  • Puissance
  • Homogénéité de l’hybridation
  • Espace à l’arrière
  • Pas de break
  • Longévité de la batterie lithium-ion ?

8. Toyota Auris – à partir de 7.000 € (2006-2012) et de 10.000 € (2012-2018) – 3,8 l/100 km ou 89 g (2006-2012) et 3,5 l/100 km ou 79 g/km (2012-2018)

Deux générations d’Auris se sont succédées et il n’y en aura pas de 3ème, Toyota ayant décidé de revenir à l’appellation Corolla. L’Auris Hybrid, c’est un peu la Prius de Monsieur-tout-le-monde : elle utilise exactement la même technologie, mais avec une robe plus discrète et passe-partout et bénéficie d’un prix de (re)vente inférieur. Notez que la première génération n’a pas existé en break et qu’elle se montre de ce fait moins pratique. Sa finition est aussi très légère. Le modèle apparu en 2012 est plus convaincant sur ces deux aspects. A privilégier do… si votre budget le permet.

  • Hybridation réussie (idem que Prius)
  • Discrétion
  • Fiabilité éprouvée
  • N'existe pas en break avant 2012
  • Effet CVT dans la transmission
  • Finition plastique

9. Porsche Cayenne – à partir de 45.000 € – 3,3 l/100 km ou 75 g/km

L’hybridation rechargeable est pour Porsche un moyen de réduire la moyenne de ses émissions tout en se jouant des barrières fiscales appliquées aux grosses voitures émettant beaucoup de CO2. Le premier Cayenne hybride rechargeable est apparu en 2015 après qu'une version autorechargeable ait aussi existé. Cette dernière ne pouvait au mieux parcourir que 3 km en mode électrique. C'était donc plus une version « d'expérience électrique » qui optimisait légèrement les rejets. L'hybride rechargeable a évidemment été poussée plus loin et elle ambitionnait de couper plus largement dans la consommation et les rejets polluants. La combinaison électricité-essence atteint une puissance de 416 ch et un couple de 590 Nm, ce qui en dit long sur les capacités de l’engin. Naturellement, rouler sur la batterie procurera moins de sensations et ne sera possible que sur une distance maximale de 20 km.

  • Finition
  • Standing
  • Performances

Rédigé par le

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.