Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Participez à notre enquête sur les habitudes d’achat des automobilistes

Participez à notre enquête sur les habitudes d’achat des automobilistes

Participer

Marché / Immatriculations janvier 2020 : en positif

Les chiffres d’immatriculation des voitures neuves en Belgique montrent un mois de janvier 2020 au-dessus de la moyenne. La correction des chiffres de 2019 donne finalement une année en léger recul.

Sommaire :

Le salon de Bruxelles a rempli son contrat en termes de popularité. Et même si ses effets sur les ventes s’étaleront sur le 1er trimestre et qu’il faudra attendre le mois d’avril pour en tirer des conclusions, le début d’année est encourageant. Du moins en ce qui concerne les immatriculations. Le SPF Mobilité & Transports et la FEBIAC annoncent une hausse de 1,5 %, soit 51.840 immatriculations de voitures neuves en janvier 2020 contre 51.074 en 2019. C’est mieux que la moyenne des 10 dernières années (49.790).

Hybrides au top

Sur la répartition des carburants, le Diesel ne concerne plus qu’un tiers des véhicules neufs : 33,5 %. L’essence a perdu du terrain passant de 61,6 % en 2019 à 56,1 % en janvier. Cette place est surtout prise par les motorisations hybrides avec une part de marché de 8,5 % le mois dernier contre 4,8 % en 2019. Par contre, la voiture électrique ne décolle pas. Elle affiche un pdm de 1,4 % contre 1,6 % l’an dernier. Par ailleurs, le marché des deux-roues motorisés a fortement progressé : +37,2 %.

BMW en tête

Au niveau du palmarès des marques, BMW truste la tête du classement devant Volkswagen et Peugeot. La marque munichoise a fait 40,3 % d’immatriculations en plus qu’en janvier 2019. Il s’agit sans doute d’une situation particulière. Le reste du classement donne Mercedes en 4e position et Opel 5e. Renault, contrairement à ses habitudes, n’est pas au sommet. La marque au losange est tombée à la 7e place, entre Audi et Ford. Là aussi, c’est sans doute lié à une contingence provisoire. Il faudra attendre les chiffres de février et mars pour éventuellement s’inquiéter.

2019 pas aussi bon

Les données brutes des immatriculations de 2019 présentaient un bilan très légèrement positif avec 550.003 voitures particulières neuves arrivées sur le marché (+0,07 % sur chiffres bruts). Or, il y a eu un grand nombre d’immatriculations « techniques », notamment pour se préparer aux changements réglementaires de 2020, avec désimmatriculation dans les 30 jours. En réalité, 515.591 voitures ont été vraiment mises en circulation, c’est 2,4 % de moins qu’en 2018 (chiffres nets en 2018 : 527.991).

Rédigé par le

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.