Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

CALCULE TAXE

Connaître dès maintenant le montant des taxes de ma nouvelle voiture privée

CALCULER

Tech et Web / MWC 2018 Live – ESSAI – Huawei donne le volant au smartphone

Avec son RoadReader, Huawei se targuait de présenter la 1re voiture au monde pilotée par un smartphone au Mobile World Congress. Une démo plus marketing que technique qui illustre toutefois son sérieux appétit automobile. Nous avons tenté l’expérience.

Sommaire :

Nos voitures deviennent des smartphones sur roues : Huawei a pris littéralement cette idée au pied de la lettre au Mobile World Congress de Barcelone 2018. Le constructeur chinois a confié le volant d’une Porsche Panamera à l’Intelligence Artificielle de son Mate 10 Pro, son smartphone flagship. 

Cyclope autonome

L’essai sur parking du RoadReader proposait, en pratique, une accélération entrecoupée d’obstacles imprévus, à éviter. Oubliez les détecteurs laser, LIDAR et autres capteurs ultrason de proximité familiers de la voiture autonome. Planqué dans un coffre de toit, seul un appareil photo Sony Alpha scrutait la route pour transmettre ses images au Bolt 3000 de Teradek, émetteur-transmetteur sans fil connecté au Mate 10 Pro. Après être passé en mode Drive sur la boîte automatique de la Panamera, la phablette simplement ventousée au pare-brise proposait de démarrer en mode autonome. 

Chérie, j’ai rétréci le chauffeur !

Ce tour de reconnaissance faisait alors courir des stewards enlevant un à un des obstacles (ballons de foot, chiens…) plantés tout le long du trajet. Objectif de la manœuvre : montrer que le Neural Processing Unit du Mate 10 Pro reconnaît les objets sur la route. Ce préalable réussi se suivait d’une seconde partie plus inattendue. Evitement par la gauche, par la droite ou arrêt net face à l’obstacle : le passager de la voiture devait en effet préciser sur l’appli du RoadReader les manœuvres d’esquive qu’il voulait mettre en œuvre face aux obstacles du second round. Pas de quoi toutefois prêter au smartphone des qualités routières et autonome donc … Merci le coup de pub ! 

Fausse promo, vraies ambitions ?

« Ce n’est pas sensé être une voiture autonome pour la route, nous n’avons pas d’ambition sur ce terrain » précise Arne Herkelmann d’Huawei pour l’Europe. « Ce projet a été développé en cinq semaines par cinq ingénieurs. L’idée est de montrer à quoi peut servir l’intelligence artificielle de nos téléphones, notamment pour la reconnaissance d’images ». Difficile de ne pas imaginer toutefois qu’Huawei tirera des enseignements de cette expérience. Samsung, son rival direct, travaille d’ailleurs sur des plates-formes similaires (DRVLNE et DeePhi Tech). Fournisseur de boitiers LTE connectant des modèles d’Audi, Toyota et Lexus, Huawei ira-t-il plus loin ? L’acteur tech majeur qui multiplie les solutions de cloud automobile et les infrastructures 5G pour « smart cities » semble plus que jamais tenté par l’aventure autonome…

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.