Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.
Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

Environnement / Trump voudrait interdire les voitures électriques

Rédigé par David Leclercq le

Déjà taxé plusieurs fois de faire passer ses affaires avant la présidence, Donald Trump envisagerait de cette fois tuer la voiture électrique qu’il juge contre-productive et surtout peu en rapport avec ses intérêts pétroliers.

Sommaire :

Attention : ceci est un poisson d’avril (publié le 1/4/2018)

Qui arrêtera Donald Trump ? C’est un peu la question récurrente. Car le président et homme d’affaires avant tout a tendance à mélanger beaucoup de choses : présidence, affaire, familles, amis... La dernière affaire en date ne risque pas d’arranger les choses. Après la taxation de l’acier venant de l’étranger qui a valu la démission du conseillé économique de Trump il y a quelques semaines, le Président envisage de tuer la voiture électrique qu’il juge contre-productive. Pourquoi ? Et bien tout simplement parce que l’homme a massivement investi d’un point de vue personnel dans le pétrole et notamment de gaz de schiste qui se développe aux USA. 

Le gendre aux commandes

Il se trouve que c’est Jared Kushner, gendre marié depuis 2009 à Ivanka Trump qui est aux commandes de cette activité pétrolière du groupe Trump, ce qui explique aussi son retrait depuis quelques mois de la politique – il était conseillé du Président. On sait que récemment, Trump et son administration ont décidé de baisser l’enveloppe allouée aux énergies renouvelables et d’augmenter les droits de douane sur l’importation des panneaux solaires. À l’inverse, ils ont relancé le nucléaire, mais surtout aussi la production via des énergies fossiles dont le charbon. Et comme la propreté des voitures électriques dépend étroitement du type d’électricité injecté dans les batteries et bien Trump indique qu’elle seront 72% plus polluantes, ce qui ne leur donne plus aucun avantage. 

Démission de Musk

Cette volonté de tuer la voiture électrique a déjà connu des signes avant-coureurs comme la démission il y a quelques mois d’Elon Musk, patron de Tesla, qui était conseiller à la mobilité de Trump, suite au retrait des USA des accords de Paris. Apparemment, l’homme fort de la voiture électrique aurait senti le vent tourner... Maintenant, comment Trump organisera-t-il l’assassinat de la voiture électrique aux USA reste un mystère car ses Tweet sont évidemment restés laconiques, comme souvent. Ce qui est sûr en revanche, c’est que la branche pétrolière de Trump a prévu 47 forages en 5 ans pour extraire du gaz et du pétrole dans des zones maritimes. Et tant pis pour les poissons…

Actus

Dernières actualités recommandées

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.