Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

>> Découvrez gratuitement à quel prix vous pouvez vendre votre voiture

>> Découvrez gratuitement à quel prix vous pouvez vendre votre voiture

Estimer

Environnement / Shell et Daimler Truck partenaires dans l’hydrogène

L’hydrogène ressemble de moins en moins à un joker parmi les carburants alternatifs. Il intéresse de plus en plus le monde des poids lourds. La preuve avec cette collaboration entre Shell et Daimler Truck.

Sommaire :

Le pétrolier Shell et le constructeur de poids lourds Daimler Trucks vont s’associer pour créer des centres de productions d’hydrogène vert en Europe et des véhicules à pile à combustible, et installer des stations sur un couloir de fret important. Cet accord est d’autant plus important que Daimler Truck est déjà partenaire avec Volvo Group dans le projet Cellcentric ainsi qu’avec Iveco et Linde pour développer des camions à pile à combustible et toutes les filières associées. Les premiers camions H2 de Mercedes-Benz seront prêts à la commercialisation en 2025.

Pays-Bas et Allemagne

La collaboration entre Shell et Daimler Truck doit préalablement aboutir à la création d’un centre de production d’hydrogène vert aux Pays-Bas, à Rotterdam et deux autres en Allemagne à Cologne et Hambourg. Ils seront installés le long d’un couloir autoroutier de 1200 km entre les deux ports importants de Rotterdam et d’Hambourg et le noyau industriel près de Cologne. Des stations hydrogène seront également installées dans ce corridor. Shell en prévoit 150 d’ici 2030. De quoi permettre le ravitaillement des 5000 camions Mercedes envisagés, sans compter ceux de Volvo et Iveco, notamment, à l’horizon 2030. En espérant qu'Anvers saura aussi attirer ce fret « neutre en carbone ».

Standardisation

Les partenaires de ces collaborations doivent également travailler à l’établissement de normes standard pour le ravitaillement et les réservoirs. Afin d’éviter des problèmes d’incompatibilité entre les différentes infrastructures. Il est aussi question de normes de sécurité et de fiabilité pour faire de l’hydrogène une alternative viable et efficace au Diesel. Cette mise en place pourrait également servir, plus tard, aux utilitaires légers, voire aux voitures F-Cell comme la GLC.

Web Editor - Specialist Advice

NEWSLETTER

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.