Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

>> Découvrez gratuitement à quel prix vous pouvez vendre votre voiture

>> Découvrez gratuitement à quel prix vous pouvez vendre votre voiture

Estimer

Environnement / Russie : le parc automobile doit réduire son CO2

Contrairement à Donald Trump, Vladimir Poutine accepte, sous certaines conditions, les Accords de Paris sur le climat. Ainsi, le parc automobile russe va devoir réduire drastiquement ses émissions de CO2.

Sommaire :

Si la Russie n’est pas perçue comme un bon élève de la cause climatique, Vladimir Poutine a tout de même ratifié les Accords de Paris, avec toutefois quelques exigences géopolitiques et financières. Néanmoins, le plus grand pays du monde semble faire de réels efforts, avec une baisse constatée de ses émissions par rapport aux années 90. Cependant, la courbe a tendance à stagner. Le locataire du Kremlin a pourtant l’ambition de réduire de 70 % les émissions de CO2 en 2030, par rapport à 1990. Mais pour réussir ce pari, Moscou doit changer de braquet. Dès lors, l’industrie automobile russe doit participer à l’effort et réduire fortement ses émissions.

Gaz fossile et hydrogène vert

La Russie ne doit évidemment pas répondre aux exigences des normes de l’U.E. pour sa production nationale si bien que la majorité du catalogue Lada est loin d’être Euro 6. Des modèles récents sont d’ailleurs Euro 5. Cela va devoir changer puisque Poutine exige une baisse drastique des émissions automobiles et va mettre en place des mesures ad hoc. La Russie est non seulement productrice de pétrole, elle dispose aussi d’une importante réserve de gaz naturel. Et, malgré ses intentions environnementales annoncées, elle ne compte pas réduire cette activité, fossile. Par contre, la Fédération de Russie investit dans l’hydrogène. Elle aurait d’ailleurs développé une technologie pour capter les émissions de carbone lors de la production de l’hydrogène. Et ainsi créer du H2 « vert » pour le transport.

Web Editor - Specialist Advice

NEWSLETTER

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.