Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.
Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

Environnement / L’Europe ajoute 5,2 milliards pour l’hydrogène

Rédigé par Frédéric Kevers le

La Commission européenne a validé un nouvel investissement de 5,2 milliards € pour soutenir des projets liés à l’hydrogène dans 13 pays, dont la Belgique, sous forme de financement public.

Sommaire :

L’Europe se rendrait-elle compte que le tout à l’électrique n’est pas LA solution, ou du moins nécessitera des alternatives aux véhicules électriques à batteries ? Toujours est-il qu’une enveloppe de 5,2 milliards € a été validée dans le cadre du projet de financement public Hy2Use qui regroupe 13 nations européennes : l’Autriche, la Belgique, le Danemark l’Espagne, la Finlande, la France, la Grèce, l’Italie, les Pays-Bas, la Pologne, le Portugal, la Slovaquie et la Suède.

>> Lisez aussi – Europe : l’hydrogène vert prioritaire car bientôt moins cher 

Objectif 2036

Ce projet s’inscrit dans le moyen terme – à l’échelle industrielle – et court jusqu’à 2036 dans sa globalité. Il intègre 35 projets soutenus par 29 entreprises situées dans les 13 pays susmentionnés. Avec la rallonge accordée, la Commission européenne espère motiver les investisseurs privés à concurrence de 7 milliards € supplémentaires.

Considéré comme un projet important d’intérêt européen commun (IPCEI), Hy2Use doit permettre le « développement des technologies et des infrastructures qui vont au-delà de ce que le marché offre actuellement et qui permettront d'améliorer considérablement les performances, la sécurité, l'impact sur l'environnement, ainsi que la rentabilité ». Il vient en complément d’un premier projet baptisé Hy2Tech qui se focalise sur le développement de nouvelles technologies pour la production, le stockage, le transport et la distribution de l'hydrogène, ainsi que des applications dans le secteur de la mobilité. Hy2Tech regroupe 41 projets individuels soutenus par 15 États membres pour un financement public de 5,4 milliards € visant à susciter des investissements privés à hauteur de 8,8 milliards €.

Et en Belgique ?

En ce qui concerne la Belgique, on notera le projet de Fluxys, gestionnaire du réseau gazier, qui veut utiliser de l’hydrogène vert comme source d’énergie propre alternative à l’avenir. Concrètement, Fluxys envisage la création d’un terminal gazier dans le port d’Anvers pour permettre l’importation à grande échelle d’ammoniac vert, facile à transporter sous forme liquide et qui fait office de vecteur efficace d’hydorgène.

>> Lisez aussi – Colruyt et Fluxis : première usine à hydrogène vert

Web Editor

Actus

Dernières actualités recommandées

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.