Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.
Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

Environnement / Le Belge ne veut plus d'une voiture électrique

Rédigé par Klaas Janssens le

Actuellement, les Belges sont moins disposés à acheter une voiture électrique qu'en 2021. C'est ce que révèle une étude réalisée par Mobia. Les principales pierres d'achoppement sont le prix élevé et l'infrastructure de recharge chancelante.

Sommaire :

Les consommateurs belges qui n'ont pas encore de voiture électrique sont moins enclins à en acheter une qu'en 2021. C'est ce que révèle une étude de Profacts, commandée par Mobia. C'est l'organisation qui chapeaute les fédérations de mobilité Febiac, Renta et Traxio. La voie tracée pour l'électrification du parc automobile belge risque-t-elle de faire fausse route ?

Les chiffres

Par rapport à 2021, le nombre d'intentions d'achat positives a chuté de 51% à 40%. Dans le même temps, le nombre de personnes n'envisageant pas d'acheter une voiture électrique est passé de 49 % à 60 % en un an. Si les Bruxellois sont les plus positifs quant à l'achat d'une voiture électrique dans les 2 ans (61% sont totalement ou partiellement positifs), c'est moins le cas des Flamands (42% sont totalement ou partiellement positifs) et encore moins des Wallons, dont seulement 36% sont totalement ou partiellement positifs quant à l'achat d'une voiture électrique dans les 24 mois.

Pourquoi achète-t-on une voiture électrique ?

Le pourcentage de consommateurs belges optant une voiture électrique pour des raisons écologiques passe de 55% à 39% en 2022. L'étude de Mobia montre que de nombreuses personnes interrogées considèrent l'achat d'un VE comme une obligation imposée par le gouvernement (de 38% à 28% en 2021), ou comme une alternative pour économiser sur les coûts de carburant (de 5% à 22%) ou comme un moyen de payer moins d'impôts (de 2% à 9%).

Pourquoi n'achète-t-on pas une voiture électrique ?

Ceux qui n'aiment pas la voiture électrique y sont davantage réfractaires encore que l'année dernière à cause du prix d'achat (de 42% à 47%) ou du manque d'infrastructures de recharge accessibles au public (25% à 27%). L'autonomie limitée (20 à 26%) et le coût élevé de l'électricité (10 à 14%) font également hésiter les consommateurs belges.

Les recommandations de Mobia

Sur la base de ces recherches, Mobia affirme que les gouvernements ne devraient pas se concentrer uniquement sur la voiture électrique, mais aussi continuer à réfléchir aux meilleurs carburants synthétiques et biocarburants. "Pour faire de la transition équitable vers une conduite neutre en carbone une réalité, le gouvernement doit travailler sur les mesures de soutien nécessaires afin que personne ne soit exclu de la mobilité individuelle." L'organisation qui chapeaute la Febiac, Renta et Traxio suggère également de "revoir le calendrier fixé en fonction de ce qui est également faisable pour les consommateurs »

Source : Mobia

 

Channel Manager Produpress Websites

Twitter: @janssensklaas / Instagram: @kjanssens_pro

Actus

Dernières actualités recommandées

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.