Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.
Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

Budget / Prix des carburants : le Belge s’adapte

Rédigé par Olivier Duquesne le

Une étude de Vias confirme ce que notre sondage avait déjà démontré. Le prix de carburant influence le comportement au volant pour 6 Belges sur 10. Mais pas forcément sur la vitesse.

Sommaire :

À divers degrés, le prix à la pompe influence le comportement des conducteurs belges. Une étude de Vias montre qu’il pousse à modifier certaines habitudes, confirmant notre sondage. Pour 15,1 % des personnes interrogées, c’est même le facteur déterminant. Cette proportion augmente logiquement parmi la population aux revenus les plus bas (21 %). Et diminue fortement chez eux bénéficiant d’une carte carburant. Ce prix élevé a tout de même poussé 19 % des personnes à renoncer à faire le plein à la pompe, et donc d’utiliser sa voiture, surtout chez les 18-34 ans (26 %). C’est surtout vrai à Bruxelles (27 %) et en Wallonie (26 %), plutôt qu’en Flandre (14 %).

Impact de la hausse du coût des carburants

  • Aucune influence : 12,4 %
  • Influence très limitée : 31,4 %
  • Influence légère : 41,1 %
  • Facteur crucial : 15,1 %

Moins de mobilité

Les populations les plus touchées sont celles avec des revenus limités, mais aussi un manque d’alternatives. Elles n’ont pas d’autre choix que de renoncer à certains déplacements, au point de s’écarter de certaines activités sociales, économiques ou politiques. Les données de l’étude Vias indiquent ainsi que 35% des Belges utilisent moins leur voiture et 28 % ont été contraints à diminuer leurs déplacements. 14% des conducteurs belges ont déclaré à l’organisation qu'ils avaient remplacé la voiture par un autre mode de transport.

Vitesse

Il y a aussi la possibilité de réduire sa vitesse, en particulier sur autoroute, après la hausse des prix à la station-service. 1 Belge sur 3 avoue l’avoir fait (33 %). Surtout en Wallonie (46 %) plutôt qu’en Flandre (28 %). D’autant qu’il faut relativiser ces données. La vitesse moyenne a fortement baissé depuis l’installation des radars tronçons (surtout en Flandre) et le renforcement de la répression. Au lieu de réduire la vitesse, les 61 % de Belges ayant changé leur façon de conduire préfèrent utiliser davantage le frein moteur, accélérer moins souvent et passer rapport supérieur plus rapidement.

Type de changements de style de conduite

  • Utiliser le frein moteur : 42 %
  • Accélérer moins souvent : 38 %
  • Mieux utiliser les rapports : 38 %
  • Rouler plus lentement sur autoroute : 33 %
  • Rouler plus lentement en agglomération : 33 %
  • Rouler plus lentement hors agglomération : 31 %
  • Utiliser plus souvent le régulateur : 26 %
Web Editor - Specialist Advice

Actus

Dernières actualités recommandées

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.