Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

SUV DAYS le 11 & 12 mai 2019 - les inscriptions sont ouvertes!

SUV DAYS le 11 & 12 mai 2019 - les inscriptions sont ouvertes!

Je m'inscris >>

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Essai comparatif / Hyundai i10 1.0, Opel Adam 1.2 et Toyota Aygo 1.0 : Souris grise ou objet de mode

L’heure est aux possibilités de personnalisation dans le segment des petites citadines qui ne se contentent plus d’être «branchées»: elles se doivent d’être aussi matures pour convaincre les réfractaires à l’idée que compacité peut aussi rimer avec confort et aspects cossus. La toute récente Toyota Aygo emprunte à l’évidence cette voie, où elle croise notamment les Hyundai i10 et Opel Adam. Verdict?

Sommaire :

Les constructeurs généralistes très présents en Europe sont aujourd’hui confrontés à un dilemme: les automobilistes du Vieux Continent achètent des voitures de plus en plus compactes. Or plus une voiture est petite, moins la marge bénéficiaire du constructeur est importante. D’un côté, les marques se doivent donc d’être présentes dans la catégorie des citadines, mais de l’autre, cela peut causer certaines difficultés si le modèle ne parvient pas à séduire un nombre suffisant d’acheteurs, de manière à amortir les coûts de développement. Car à défaut de marges, il faut faire du volume! Certains semblent avoir trouvé une partie de la solution en proposant des voitures personnalisables à souhait. Il s’agit de commercialiser une citadine au style sympa qui puisse se parer de couleurs «rafraîchissantes» et d’autocollants à la mode. Autant d’accessoires tentants pour le client, qui ont aussi pour but de faire grimper la facture. Car ces possibilités de personnalisation ne coûtent pas cher au constructeur, mais permettent de revoir le prix de vente à la hausse, donc aussi la marge bénéficiaire. Toyota semble avoir trouvé un beau compromis avec la nouvelle Aygo, dont le prix de vente demeure assez comparable à celui des citadines les moins onéreuses, mais qui peut néanmoins s’adapter aux souhaits du client dans une certaine mesure. Cela concerne aussi bien la carrosserie que l’habitacle et cette possibilité est off erte à un tarif assez raisonnable. Nous l’avons opposée à une citadine «traditionnelle », la Hyundai i10, ainsi qu’à l’une de ces petites allemandes, l’Opel Adam, qui joue la carte de la séduction grâce à une ligne décalée, des possibilités de personnalisation très poussées et un prix de base resté au plancher. Toutes les voitures faisant l’objet de cet essai sont équipées de leur moteur de base.

Dans cet article : Opel, Opel Adam , Hyundai, Hyundai i10 , Toyota, Toyota Aygo

Rédigé par le