Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Premier essai / Ford Tourneo Connect

Ford renouvelle enfin son ludospace compact. Le nouveau venu soigne davantage son look, sans toutefois négliger la fonction.

  • Avis Rédaction NC

Sommaire :

Dans le segment des ludospaces, dérivés VP de fourgonnettes, les modèles ne se renouvellent pas très rapidement. Né en 2003, le Tourneo Connect premier du nom a, lui, disparu de la circulation depuis 2010, année du passage à la norme de dépollution Euro 5. Aujourd'hui, la relève est (en)fin prête. Comme avant, deux variantes de carrosserie sont proposées: une version «courte» et une à empattement allongé. Toutes deux reposent sur la plate-forme des Focus, C-Max et Kuga. En se hissant à bord du nouveau Tourneo Connect, on se sent en terrain connu. Les espaces de rangement sont suffisants, sans plus. On note néanmoins une petite originalité: le bac fermé situé au-dessus du volant, qui abrite une prise 12V. À n'ouvrir qu'à l'arrêt, car, lorsque le couvercle se déploie, le conducteur ne voit pratiquement plus la route. Et il faut avoir le bras long pour récupérer les objets logés dans cet espace...

Notre essai débute avec un 1.6 TDCi 95 à empattement court. Vu le poids de l'engin et sa surface frontale d'armoire normande, les performances sont forcément limitées... Par contre, le châssis offre un bon compromis confort/comportement. Le Tourneo Connect n'est certes pas le plus moelleux du segment, mais il n'est jamais inconfortable. Le test se poursuit à bord d'une version longue animée par le 1.6 TDCi 115 à boîte 6 vitesses. Bien que toujours essoufflé, l'engin semble moins lymphatique, mais il est aussi moins agile en courbe. Avec une carrosserie étirée de 40 cm, ça se comprend! Finalement, la version la plus plaisante à conduire est la 1.0 EcoBoost. Uniquement associé à la carrosserie courte, ce petit moteur étonne par son élasticité et sa souplesse à bas et mi-régimes.

Nouveau venu sur le marché des ludospaces, le Tourneo Connect n'a plus le nez pincé ni les gènes utilitaires de son devancier. Il se fait remarquer par son habitabilité généreuse, son châssis dynamique et son insonorisation réussie. Le «Grand» offre en plus une modularité qui permet d'obtenir un plancher de chargement plat sans devoir extraire les sièges. Ce qui vous évitera de faire les brocantes avec la banquette arrière sous le bras...

L'essai complet est disponible dans votre Moniteur Automobile 1563 du 27 novembre 2013.

Dans cet article : Ford, Ford Tourneo

Rédigé par le

Les concurrentes