Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réenvoyer mon mot de passe
Votre nouveau mot de passe vous a été envoyé par email.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu
Plus de 3.000 essais, 6.000 véhicules neufs et 120.000 occasions

Et/Ou

Et/Ou

Premiers essais

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Ajoutez un véhicule à comparer

Ajoutez un véhicule à comparer

Ajoutez un véhicule à comparer

Comparer

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Premier essai / Renault Koleos : Espace alternatif

Rédigé par le

Prix de base
NC
  • Avis Rédaction NC

Sommaire :

Plus que jamais conscient de l’importance des SUV, Renault rajoute un modèle en haut de sa gamme, le Koleos. Avec de nombreux atouts, mais sans prise de risques.

Le concept

Comme dans toute analyse plus ou moins objective, Renault affirme que le précédent et premier Koleos (2008-2014 chez nous) s’est bien vendu… mondialement. Car en Europe, ce Samsung rebadgé n’a jamais vraiment passionné la clientèle SUV, même si, et nous les comprenons, les acheteurs qui ont crû dans ce produit se déclarent très satisfaits. Le nouveau Koleos, que l’on pourrait appeler Kadjar XL, repart de la plateforme des X-Trail/Qashqai/Kadjar/Espace et rejoint les Renault familiales haut de gamme (Espace,  Talisman et Talisman Estate) enjolivé d’un look enfin avantageux, en tout cas pour qui apprécie la nouvelle signature visuelles des Renault.

  • Allure élégante
  • Version Initiale Paris très cosy
  • 1.6 dCi volontaire
  • Pas de 3e banquette
  • Pas de moteurs essence
  • 2.0 dCi 4x4 plutôt pataud

Ce qui change

Par rapport à l’ancien Koleos, tout. Par rapport à ses frères ou cousins techniques, pas grand chose. Un sentiment de déjà vu/déjà senti donc, mais une proposition intéressante, en tout cas pour le fidèle Renault qui estime le Kadjar encore un peu limité en coffre, l’Espace trop conceptuel et la Talisman trop conventionnelle. Renault fait le choix de laisser le Koleos en strict 5 places et, du coup, avec 4,67m de long, dont 2,7 d’empattement, les occupants, même grands, ne manqueront pas d’espace. Pour le coffre, comptez de 542 à 1677 litres, avec  un plancher plat en configuration cargo. Pour les moteurs, Renault ne retient que des groupes Diesel, en 1.6 130 ou en 2 litres 175, ce dernier se déclinant en 4x4 et/ou en boîte automatique X-Tronic. Le seize-cents se contente de la boîte manuelle à 6 rapports. Pour marquer le coup, le Koleos a droit à sa version Initiale Paris, garnie notamment de cuir nappa et d’appuie-tête enveloppants.

Comment ça roule

Le Koleos fait partie des beaux bébés de sa catégorie, accusant, au mieux de sa forme, 1615 kg (2 roues motrices, 1.6 dCi), voire carrément 1.829 en 2.0 4x4. En d’autres mot ne lui demandez pas de trancher les virages avec maestria, mais son châssis paisible est impeccable en conduite cool et anticipée. Nous avons débuté la session d’essai avec le 2.0 dCi de 175 ch X-Tronic et 4x4, pour ensuite passer au 1.6 dCi 130 manuel. Ce dernier remporte notre préférence parce que moins lourd - donc plus vivant -, et parce que le 1.6 délivre son couple plus tôt, distillant une agilité supérieure. Il est également moins sonore à vitesse constante. Le gros Diesel garde un avantage pour les amateurs de camping grâce à une capacité de traction repoussée à 2 tonnes (1650 kg pour le 1.6).

Budget – équipement

Il y a tout ce qu’il faut pour être à l’aise à bord du Koleos. Sièges chauffants (avant et arrière) et ventilés (avant), hayon motorisé, grand toit panoramique, mais pas vraiment sur la version d’entrée de gamme, Zen, tarifée 32.150 € et uniquement disponible en 1.6 dCi 2 roues motrices. Le second niveau, Intens, vaut 34.550 € et 1.6 et 37.850 €en 2.0 automatique. Troisième niveau d’équipement, le très agréable Initiale Paris vaut 40.756 € avec le gros moteur. Comptez un supplément de 2.000 € pour obtenir ce dernier en 4 roues motrices.

Les concurrentes

Le Koleos est très bien paré mais la lutte s’annonce très rude. Deux grosses nouveautés s’opposent à lui, le Peugeot 3008 ou 5008 et le Skoda Kodiaq, et l’on attend encore le futur Tiguan « long ». Il reste aussi les Nissan X-Trail, Kia Sorento et Hyundai Santa Fe. Sans oublier les luttes intestines avec l’Espace, voire le Grand Scénic.

Verdict

Le Koleos n’a rien d’un messie mais son confort, son espace et son élégance (Initiale Paris) lui assurent un très bon jeu à la table des grands SUV du segment D.  Cela dit, le priver d’atouts tels que la troisième banquette et de petits moteurs Diesel trahit aussi un certain manque d’engagement. N’oublions pas que Renault a aussi des Espace et Grand Scénic à proposer aux familles, dans des niches où cela joue moins des coudes.

Dans cet article : Renault, Renault Koleos