Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Passer à une voiture plus écologique? Découvrez quel modèle est fait pour vous  >>

Passer à une voiture plus écologique? Découvrez quel modèle est fait pour vous >>

C'est parti

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Premier essai / Porsche 911 Carrera 4

Gironde, la nouvelle 911 Carrera 4 reprend les hanches élargies de la Turbo et son système de transmission aux quatre roues à couplage actif; pour un comportement plus efficace, certes, mais surtout plus facile à appréhender.

Prix
NC
  • Avis Rédaction NC

Sommaire :

La Carrera 4 type 997 «II» de 2008 reprend le système de couplage actif étrenné par la dernière 911 Turbo. Constitué d'un embrayage multidisque commandé électriquement, ce dispositif s'affranchit du compromis imposé par le précédent système passif. Ce nouveau dispositif peut passer en une fraction de seconde d'une ouverture complète (0% de couple transmis) à une fermeture totale (100%). L'algorithme de commande de l'embrayage prend en compte de nombreux paramètres tels que les vitesses des roues, les accélérations longitudinale et transversale, la vitesse de lacet et l'angle de braquage, principalement pour réguler le comportement de la Carrera 4: le survirage est corrigé en fermant l'embrayage, le sous-virage en l'ouvrant.

À l'usage, l'apport de la transmission aux 4 roues est double. La Carrera 4 ne se contente pas d'éventuellement moins survirer en répartissant l'effort de motricité sur ses 4 roues, elle sous-vire moins aussi grâce à des réglages spécifiques, notamment l'augmentation du carrossage négatif pour son essieu avant. Du coup, la Carrera 4 met beaucoup moins à contribution son contrôle de stabilité, en particulier sur les mauvaises routes. Plus neutre, donc, la Carrera 4 gagne aussi en efficacité grâce à ses pneumatiques arrière plus larges, mais surtout grâce à l'adoption en série du différentiel arrière à glissement limité (bloqué à 22% en poussée, 27% en retenue) proposé en option sur la Carrera 2.

Plus encore que ses devancières, la nouvelle Carrera 4 est une 911 plus équilibrée et, par là, plus facile à conduire, en particulier sur un revêtement glissant. Soit des qualités tout à fait cohérentes avec le concept du grand tourisme dont la Porsche 911 incarne aujourd'hui encore la quintessence.

L'essai complet est disponible dans votre Moniteur automobile 1425 du 6 août 2008.

Dans cet article : Porsche