Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Premier essai / Opel Grandland X - Au cœur du marché

Opel élargit son champ d’action dans le segment des SUV, tellement en vogue. Après le vieillissant mais toujours vaillant Mokka X et le récent Crossland X, voici le Grandland X. Objectif ; s’immiscer dans le cœur du marché.

Prix
NC
  • Avis Rédaction NC

Sommaire :

Le concept 

Il est celui devenu très commun d’un SUV du segment C, le plus gros en volume sur un marché en plein boom (passé de 7% de parts de marché en 2010 à près de 20% aujourd’hui), dans lequel toutes les marques cherchent à être présentes ou à se renouveler. Étant entendu que pour survivre dans cette jungle, il faut toujours apparaître en première page de la shopping list des clients, comme pour une recherche sur Google. Aucune chance d’exister si vous n’apparaissez que comme un second choix. En l’occurrence, le nouveau SUV Opel repose sur la très bonne plateforme du Peugeot 3008, son frère de sang au sein du nouveau groupe récemment formé. Une même plateforme et des moteurs partagés, mais un gros travail sur le design intérieur et extérieur pour se différencier suffisamment. Plus futuriste et personnel pour le Peugeot, plus conservateur pour l’Opel ; chacun sa stratégie. Avec 4,48 m de long pour 1,84 m de large et 1,64 m de haut, le Grandland X s’inscrit pile dans le gabarit moyen du segment visé. Son empattement de 2,67m et son volume de coffre variant de 514 à 1652 litres sont autant de données qu’il peut mettre en avant.

  • Confort de marche (suspension, sièges…)
  • Connectivité soignée, ergonomie
  • Prix, équipement
  • Habitabilité et coffre
  • Offre de moteurs réduite (pour l’instant)
  • Peu de réelles surprises (design, praticité…)
  • Arrivée tardive, concurrence établie

Ce qui change 

Par rapport au Peugeot 3008 dont il dérive étroitement, le Grandland X adopte un style plus conservateur, qu’il s’agisse des éléments de design intérieur ou extérieur. Sa face avant est typiquement Opel et conforme aux dernières réalisations de la marque en la matière, tout comme d’ailleurs le traitement de la planche de bord. Celle-ci fait plus largement appel au tactile pour limiter le nombre de boutons, même si l’accès direct aux menus principaux se fait toujours directement par eux. À l’usage, c’est plus pratique que le tout tactile cher à Peugeot. La virgule désormais célèbre et typique du design récent d’Opel sont d’autres traits spécifiques. Le nouveau venu peut aussi compter une peinture biton (optionnelle), différenciée pour la carrosserie et le toit ; c’est très tendance, aujourd’hui. La connectivité IntelliLink, les sièges orthopédiques AGR ou le service de conciergerie Onstar sont autant d’autres atouts sur lequel le Grandland X peut compter pour se différencier. Mais d’un point de vue mécanique, le SUV Opel doit reprendre à son compte des blocs et boîte français, à savoir le 1.2 turbo à essence dont les 3 cylindres fournissent 130 ch et 230 Nm (pour 117 g/km de CO2) ou le 1.6 Diesel de 120 ch/300 Nm (104 g/km), tous les deux pouvant bénéficier d’une boîte 6 rapports, manuelle de série, automatique en option. 

Comment ça roule 

Nous avons pu prendre le volant d’un Grandland X 1.6 Diesel équipé de la boîte automatique. Une association qui convient bien au gabarit de ce SUV, à condition d’envisager une conduite placide et détendue. Lors des reprises, la boîte nous est en effet apparue un peu lente à la détente, les relances s’accompagnant alors d’un kick-down un peu brutal et d’un bruit du moteur trop volontiers envahissant dans l’habitacle. Mais mené tranquillement, le Grandland X remplit parfaitement son rôle : on y est bien assis (d’autant que les sièges de notre version d’essai étaient orthopédiques et donc excellents), la position de conduite est tout à fait correcte, tout comme l ‘ergonomie générale ou l’habitabilité. Le grand toit panoramique optionnel baigne en outre l’habitacle de lumière et égaye un peu un environnement fort classique dans son agencement. Opel prend ici le contre-pied de l’originalité à tout crin qui prévaut dans un 3008 : il faudra voir à terme si cette stratégie est payante. 

Budget/équipement

Avec 25.000 € TVAC comme prix de base (24.192 € pour un 3008 Access premier prix), le Grandland X débarque avec un rapport prix/équipement favorable puisqu’il peut compter par exemple sur les feux de jour à LED, l’alerte de franchissement involontaire de ligne et son système de caméra, la reconnaissance des panneaux de signalisation, le régulateur de vitesse adaptatif, l’aide au démarrage en côte, la radio Bluetooth avec fonction mains libre, la clim’… Pour bénéficier de la fonction de conciergerie OnStar, il faut cependant monter au niveau Edition.

Les concurrentes

Autant dire qu’elles sont innombrables et la plupart redoutables. Citons donc en premier lieu son voisin de chambre, le Peugeot 3008, la star du marché qu’est le Hyundai Tucson et son cousin le Kia Sportage - le challenger qui monte - le Seat Ateca, l’inamovible Ford Kuga, le nouveau venu Jeep Compass, le pionnier (ou presque) qu’est le Nissan Qashqai ou encore le méconnu Renault Kadjar. Ça fait du beau monde et le nouvel Opel aura de quoi faire pour tenter de s’immiscer dans un segment hyper encombré. 

Notre verdict 

L’offensive SUV se poursuit chez Opel avec un Grandland X qui vient épauler par le haut les Crossland X et Mokka X, soit une saga X qui verra arriver à court terme une suite. En attendant, ce Grandland X, qui sera à terme le premier modèle plug-in hybride rechargeable d’Opel, débarque avec des atouts relativement classiques mais homogènes et cohérents. Qu’il s’agisse de son style, de ses équipements, de son habitabilité ou de sa modularité, il ne chamboule pas les codes et prend ainsi le contre-pied de certains concurrents plus « clivants » desquels une partie du public n’est peut-être pas si sensible que cela à l’originalité débridée. Lui, il fait dans le classique le rassurant. Et ça, il le fait plutôt bien…

Enregistrer

Dans cet article : Opel, Opel Grandland X

Rédigé par le