Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Le salon de l'auto depuis votre salon - C'est facile de choisir!

Le salon de l'auto depuis votre salon - C'est facile de choisir!

découvrir

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Premier essai / Opel Adam S: polyvolante

L'Opel Adam S complète la gamme vers le haut et de manière très sympathique. Elle revendique 150 ch qui passent efficacement sur la route, grâce à un châssis aussi équilibré que plaisant. Les évolutions ciblées qu'elle reçoit en font une voiture cohérente

Prix
NC
  • Avis Rédaction NC

Sommaire :

Le concept

Son concept : celui d'une petite citadine du segment A particulièrement vitaminée. Compacte (3,70 m) et agile, vive avec son moteur 1.4 Turbo et sa boîte 6 aux rapports courts, elle se joue à la fois des encombrements urbains où ses dimensions réduites lui permettent de se faufiler partout et des petites routes sinueuses, où son châssis affûté fait merveille. Pas extrême dans ses réglages de suspension, son équipement de série (généreux) et son silence de fonctionnement, elle se prête bien à une utilisation quotidienne. Bref, une vraie petite polyvalente qui porte bien son nom. Presque poly-volante...

Ce qui change

Le moteur d'abord. Il s'agit du 4-cylindres 1.4 Turbo (conforme à Euro 6) déjà connu ailleurs dans la gamme (Mokka) mais légèrement revu. Sa gestion électronique et sa pression de turbo accrue de 6% lui permettent de gagner 10 ch, soit en l'occurrence 150 ch pour une courbe de couple très plate, culminant à 220 Nm, disponibles de 3000 à 4500 tr/min. Il est accolé à une boîte 6 aux rapports courts, permettant d'atteindre la vitesse maxi de 210 km/h sur le rapport supérieur tout en garantissant des reprises éclairs sur les intermédiaires, garantes d'une vivacité jamais prise en défaut. La direction a été voulue plus directe, les freins sont signés OPC et le châssis bénéficie d'une redéfinition du train arrière et d'amortisseurs ainsi que de ressorts spécifiques, maîtrisant mieux les mouvements de caisse. La barre antiroulis avant plus épaisse aide le train antérieur à encaisser les nouvelles contraintes. Enfin, l'ESP devient déconnectable, sauf en cas de situations détectées comme dangereuses si les freins sont actionnés.

Comment ça roule ?

Ça roule bien. L'accord moteur-boîte est de fait très plaisant, le moteur monte en régime avec beaucoup de bonne volonté et se montre élastique sur une large plage de régimes. La boîte le seconde parfaitement dans toutes situations. Un peu légère à notre goût, la direction se montre néanmoins incisive, tranchante et précise. Les nouveaux réglages de trains sont bluffant d'efficacité, avec notamment un train avant qui encaisse sans broncher et parvient à passer le potentiel du 4-cylindres sans quasi aucune perte de motricité, même roues braquées. Et pourtant, le différentiel est ouvert et nullement secondé par une fonction autobloquante via les freins. Apparemment, il n'en a pas besoin, même sur le gras. Du beau travail. Le roulis est quasi inexistant, au contraire du plaisir de conduite, omniprésent, lui. Le châssis compétent ne demande aucune contrepartie en termes de confort, même sur les revêtements dégradés grâce à une capacité de filtrage préservée.

Budget/équipement

Affichée à 18.995 €, l'Adam S n'est certes pas donnée. En revanche, elle arrive décemment équipée, même si les possibilités de personnalisation sont moins nombreuses que pour le reste de la gamme. Elle comprend en effet l'air conditionné automatique, le volant revêtu de cuir, la radio-CD Bluetooth 4x15 W, les jantes en alliage de 17 pouces (18 en option) et les éléments d'identification extérieure, comme l'imposant becquet arrière dont on dit qu'il procure un appui généreux à haute vitesse... Les sièges sport d'origine peuvent être troqués en option à 2050 € contre des Recaro cuir, qui équipaient notre voiture d'essai et qui s'avèrent parfaits. À ce prix...

Les concurrentes

Elles ne sont pas nombreuses les petites citadines à vocation sportive. Citons par exemple l'Abarth 500 dont le 1.4 Turbo développe 135 ch et la Mini Cooper, dont le 3-cylindres de 1.5 litres revendique 136 ch. On le voit, au niveau des puissances, l'Adam S a une carte à jouer. L'italienne s'affiche à 18.425 €, soit le prix de l'Opel, l'anglo-germanique est à 20.140 €.

Notre verdict

L'Adam S est une petite polyvalente très homogène qui a fait l'objet d'un développement soigné. Tous ses organes se complètent mutuellement, tel l'accord moteur/boîte réussi pouvant s'exprimer au travers d'un châssis équilibré et précis. Vive, sympathique à l'usage et malgré tout encore confortable et pratique, elle se montre attachante pour celui qui accorde la primeur au plaisir de conduire. Elle appartient à une race en voie de disparition et rien qu'à ce titre, elle mérite notre respect.

Fiche technique - Opel Adam S

4-cylindres turbo (Euro 6)
1.364 cm³
150 ch/110 kW de 5000 à 5500 tr/min
220 Nm de 3000 à 4500 tr/min
210 km/h
0 - 100 km/h en 8,5 s
Conso urbaine/extra-urbaine/mixte : 7,6/4,9/5,9 l/100 km
CO2 : 139 g/km

Dans cet article : Opel, Opel Adam

NEWSLETTER

VENDRE VOTRE VOITURE AUJOURD'HUI

Les concurrentes