Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Private Lease: offre exclusive du Moniteur Automobile (6 mois de carburant gratuit*)

Private Lease: offre exclusive du Moniteur Automobile (6 mois de carburant gratuit*)

Découvrir

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Premier essai / Mini John Cooper Works: quand John met la gomme !

Pour ceux qui trouveraient la Cooper S encore un peu trop tendre, Mini propose la John Cooper Works. Avec son 2.0 turbo de 231 ch et son châssis revu en conséquence, la petite sportive se mue en vraie furie... sans toutefois perdre ses bonnes manières.

  • Avis Rédaction 14.40/20

Sommaire :

Concept

À l'image des premières réalisations du célèbre John Cooper sur base du modèle originel, la Mini John Cooper Works sent bon l'essence et transpire la course. Vendue en kit sur la première génération de Mini « moderne », la préparation JCW s'est rapidement transformée en version à part entière au sein de la gamme, répondant sans doute à la demande d'une clientèle très spécifique, amatrice de vraie sportive ou plus généralement... d'une certaine forme d'exclusivité. Toujours extrapolée d'une Cooper S, la dernière Mini JCW ne s'y prend pas autrement : un moteur plus puissant, un style (encore) plus expressif et un châssis peaufiné, il n'en fallait pas davantage pour doper un sex-appeal déjà très exacerbé.

Ce qui change

Fidèle au nouveau gabarit de la Mini, la John Cooper Works a d'abord pris de l'embonpoint. Fini le gabarit de puce, la demoiselle aux yeux ronds se rapproche désormais d'une polyvalente - type VW Polo ou Renault Clio - en terme d'encombrement, à la différence près que cette version JCW n'est disponible qu'en version Hatch' 3 portes, à l'inverse de la Cooper S qui peut aussi désormais être commandée en 5 portes. Sous le capot, on trouve le même 2.0 l turbocompressé que dans la Cooper S - et accessoirement dans la BMW 225i Active Tourer - gonflé à 231 ch (contre 192 ch dans la Cooper S). De quoi garantir un chrono canon de 6,3 s sur un 0 à 100 km/h, voire même 6,1 s avec la boîte automatique (en option), équipée d'une fonction Launch Control, et approcher les 250 km/h en pointe.

Comment ça roule ?

Tempérament bouillant oblige, la John Cooper Works est d'office montée sur la suspension Sport optionnelle de la Cooper S et sur des roues de 17'' (voire même 18'' dans le cas de notre modèle d'essai). Un compromis qui pose aujourd'hui beaucoup moins de soucis qu'auparavant, dans le sens ou l'amortissement n'est ici plus sacrifié pour garantir la tenue de caisse. Rouler au quotidien dans une John Cooper Works n'est donc plus vraiment contre indiqué - les plus exigeants pourront toujours renforcer la polyvalence du modèle en optant pour la suspension adaptative à 510 € - tandis qu'on est toujours assuré de prendre du plaisir lorsque le terrain se fait plus engageant. Dans le sinueux, la Mini JCW conserve son train avant précis et mordant (garant, entre autre, des sensations de pilotage assimilées à celle d'un kart), mais son empattement rallongé et sa suspension plus tolérante garantissent des trajectoires plus nettes, surtout sur les revêtements dégradés. Côté moteur, on n'est évidemment jamais en manque de ressources. À défaut de couper le souffle, par la faute sans doute d'une linéarité poussée à l'extrême dans le fonctionnement de la mécanique, les sensations sont bien réelles à l'accélération tandis que l'échappement qui pétarade au levé de pied renforce les émotions. Peaufiné par le spécialiste Brembo, le freinage est aussi à la hauteur des performances de l'engin (on n'en attendait pas moins) sauf peut-être pour le toucher de pédale, qui reste un peu trop mou en conduite sportive.

Budget/équipement

Comptez environ 6.000 € de rallonge sur le tarif d'une Cooper S. C'est beaucoup... et finalement pas tant que cela si l'on prend en compte l'équipement de série très enrichi. Le kit carrosserie, les roues de 17'', les projecteurs à LED, les sièges avant et le recouvrement de sellerie spécial, sans compter les multiples détails comme le ciel de toit anthracite ou le volant sport spécifique, tous ces équipements figurent sur le tarif optionnel d'une Cooper S. Du coup, à dotation comparable, le supplément n'est plus que de moitié... mais la facture de base de 31.390 € (sans les options qui restent évidemment nombreuses...) reste toujours à honorer !

Les concurrentes

Elles sont nombreuses les petites teignes à vouloir (pouvoir ?) en remontrer à la Mini. Sans prétendre être exhaustif, on citera la Renault Clio RS, la Peugeot 208 GTi, la récente Opel Corsa OPC... Mais en dépit de ses 4 roues motrices de série, l'Audi S1 (et son 2.0 Turbo de... 231 ch également) reste à nos yeux la plus grande concurrente de la John Cooper Works, avec un léger avantage en tarif (environ 900 €) pour la bombinette aux anneaux.

Notre verdict

Un poil moins caractérielle et surtout plus exploitable au quotidien que celle qu'elle remplace, la Mini John Cooper Works garantit toujours son lot de sensations et d'exclusivité. Certes, il existe plus affuté pour l'attaque - de surcroit à meilleur budget - sur le marché, mais certainement pas avec autant de style ni d'originalité.

Dans cet article : MINI, MINI Mini