Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu
Plus de 3.000 essais, 6.000 véhicules neufs et 120.000 occasions

Et/Ou

Et/Ou

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Ajoutez un véhicule à comparer

Ajoutez un véhicule à comparer

Ajoutez un véhicule à comparer

Comparer

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Premier essai / Maserati Levante S : Diva du désert

Rédigé par le

Prix de base en savoir plus
91.032 €
  • Avis Rédaction 13.80/20

Sommaire :

Introduit en 2016, le Levante a introduit Maserati dans le segment ultracompétitif des SUV premium. Il se renouvelle discrètement pour 2018 afin de rester à jour parmi les ténors de la catégorie.

Dire que le Levante a donné un nouveau souffle à la marque au trident est une litote. Il représentait déjà 35% des ventes mondiales de Maserati en 2016 et les prévisions pour 2017 annoncent 55%, surpassant ainsi la berline Ghibli. Pour un coup d’essai, c’est un coup de maître! D’autant que Maserati n’avait pas l’expérience de ce segment et que le Levante repose sur une plateforme spécialement élaborée pour lui. Peut-on vraiment parler de restylage pour le modèle 2018? Difficile, tant le dessin évolue peu. C’est surtout dans le domaine des finitions que Maserati a travaillé. Les packs luxe et sport deviennent ainsi GranLusso et GranSport. Les deux sont proposés au même prix et imposent un surcoût de 9.196 € par rapport aux 90.826 € du Levante S de base. Le GranLusso offre des incrustations de bois précieux, une sono Harman Kardon et un dispositif de fermeture des portières soft close. Les sièges réglables sur 12 positions sont habillés de cuir et de soie, fruit du partenariat entre Maserati et la marque de luxe italienne Ermenegildo Zegna. A bord du GranSport, le bois fait place au carbone, des palettes de changement de vitesse prennent place derrière le volant (elles sont en option sur le GranLusso) et les sièges se font plus enveloppants. Globalement, la qualité de finition est bonne, mais reste en deçà des standards allemands. Certains ajustements de la console centrale sont imprécis et l’ergonomie est toujours un peu hasardeuse. L’unique commodo est ainsi situé derrière l’immense palette fixe pour rétrograder, ce qui en rend l’accès difficile. Quant au système d’infodivertissement, bien que réactif et mis à jour, il dispense tellement d’informations qu’il faut un sérieux temps d’adaptation pour ne pas se perdre dans ses menus.

  • V6 à essence performant et sonore
  • Capable de s’aventurer hors du bitume
  • Ligne toujours d’actualité
  • Ergonomie perfectible
  • Finition critiquable pour le prix
  • Timide évolution

Dans cet article : Maserati, Maserati Levante