Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.
Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

Premier essai / Lexus LC 500 Cabriolet : Art japonais

Rédigé par Cedric Derese le

Chez Lexus, les stylistes sont de vrais artistes. Des artistes qui, lorsqu’ils ont pour mission d’ôter le toit d’un coupé, ne font pas les choses à moitié. Première prise de contact avec la LC 500 Cabriolet.

Ceux qui, comme nous, se souviennent de la SC430 du début des années 2000 – première découvrable produite par Lexus avant la IS 200C – mesureront aisément le chemin parcouru jusqu’à leur descendante, la LC 500 Cabriolet. Le toit rigide articulé a cédé la place à une toile synthétique plus chic et plus légère, tandis que la silhouette fuselée comme celle d’un yacht de luxe de la LC fait très vite oublier les courbes un peu molles de la SC. Où qu’elle soit, cette Lexus ciselée au katana attire naturellement les regards et l’on peut affirmer que ce cabriolet nippon bénéficie aujourd’hui d’une vraie cote de prestige. Ajoutez à cela une diffusion réduite au compte-goutte dans nos contrées, et vous comprendrez que cette LC décapotée a tous les atouts du cabriolet d’exception. Y compris le tarif: 129.900 € TVAC!

Dans cet article : Lexus, Lexus LC

AVEZ-VOUS DES QUESTIONS?
Posez-les sur notre AutoForum

Vers AutoForum

Essais

Nos essais

Stocks

Voitures de stocks à la une

Occasions

Voitures d'occasions à la une