Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

 Audi Quattro offert avec votre abonnement au Moniteur Automobile, formule àpd 48 euros

Audi Quattro offert avec votre abonnement au Moniteur Automobile, formule àpd 48 euros

En savoir +

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Premier essai / Ford Fiesta ST200 : Ceci n’est pas une RS !

La Fiesta ST200 est la plus puissante des Fiesta jamais produite. Retravaillée sur le plan des aspects dynamiques, elle se veut encore plus efficace et attachante. La concurrence n’a plus qu’à sortir ses mouchoirs…

Prix
NC
  • Avis Rédaction 14.60/20

Sommaire :

Le concept

Bien que faisant déjà figure de référence en matière de comportement dynamique sur le marché des petites sportives, la Fiesta ST affichait des caractéristiques de puissance et de couple (182 ch (200 en overboost) – 240 Nm) inférieures à celles de ses principales rivales, les Peugeot 208 GTi (208 ch – 300 Nm) et Renault Clio RS (200 ch – 240 Nm).

  • Comportement de référence
  • Agrément du moteur
  • Véritable voiture plaisir
  • Hausse du tarif dans l’absolu
  • Modèle vieillissant (info-divertissement)
  • Appuie-tête trop inclinés vers l’avant

Ce qui change

La version ST200 remet donc les pendules à l’heure avec une puissance et un couple en hausse de respectivement 10 et 20 %, soit 200 ch (215 ch en overboost) et 290 Nm (320 Nm en overboost). Le  rapport de pont a été raccourci de 3,82 à 4,06, ce qui permet à la ST200 de grappiller 0,2 s lors du 0 à 100 km/h (6,7 s). Avec un châssis qui était déjà au top de la catégorie, les évolutions par rapport à la ST sont assez peu nombreuses. On notera juste un essieu de torsion arrière 27 % plus rigide et une barre antiroulis avant dont le diamètre a été augmenté de 19 mm à 21 mm ainsi qu’un nouveau calibrage des amortisseurs pour une meilleure absorption des irrégularités.

Comment ça roule ?

L’EcoBoost de la ST200 est une pure merveille qui accepte tantôt de se laisser mener sur le couple comme un bon gros Diesel, tantôt de se montrer franchement enragé le tout sur un fond sonore qui à bas et moyen régime se montre sourd et grave (merci l’amplificateur sonore) pour devenir de plus en plus aigu et rageur au fur et à mesure de l’ascension vers la zone rouge. Le pied ! Ce petit bijou suralimenté à injection directe et double calage variable est exclusivement associé à une boîte 6 manuelle dont on appréciera la précision et le rendu de la commande. Dommage toutefois que la disposition du pédalier ne facilite pas vraiment la pratique du talon-pointe. Côté comportement, la ST200 gagne en efficacité. Toujours de la partie, le système de répartition vectorielle du couple eTVC fonctionne avec efficacité et discrétion : pied dedans, la ST200 enroule naturellement les courbes comme si elle était vissée sur des rails tout en acceptant de resserrer la trajectoire au lever de pied. Du pur bonheur. Dans les virages plus serrés, le sous-virage est tout aussi bien maîtrisé tandis que la motricité ne fait jamais défaut, du moins sur le sec. L’ESC (contrôle de stabilité) peut-être réglé selon 3 modes : normal, sport et off. Nous n’y avons pas touché tant ses interventions restent judicieuses sans jamais être intrusives.

Budget/équipement

Extérieurement, outre son logo arrière, la Fiesta ST200 se reconnaît à sa teinte extérieure grise exclusive, à ses jantes en alliage 17 pouces noir mat et à ses étriers de freins rouges. A l’intérieur, on retrouve les sièges Recaro partiellement recouverts de cuir avec surpiqûres argentées, les plaques de seuil de porte éclairées, des inserts en fibre de carbone sur le tableau de bord, des pédales et un pommeau de vitesse en alliage, sans oublier le volant ST tombant parfaitement en main. Proposée à 28.685 €, la ST200 demande un supplément de 5.835 € par rapport à la ST2. A ce prix, on aurait tout de même aimé que le régulateur de vitesse et le capteur de pluie fassent partie de la dotation de série.

Les concurrentes

A près de 29.000 €, le prix de la ST200 peut sembler élevé dans l’absolu. En réalité, elle ne fait que s’aligner sur le tarif des Clio RS Trophy (29.500 €) et 208 GTi by Peugeot Sport (28.275 €), ses deux principales rivales. Moins radicales, on citera aussi les Audi A1 1.8 TFSI (193 ch, 26.200 €), la DS3 1.6 THP 208 (de 27.450 à 34.550 €), la Mini Cooper S (192 ch, 25.460 €), sans oublier l’Opel Corsa OPC qui a 22.450 €, semble presque donnée !

Notre verdict

Avec la Fiesta ST, Ford proposait déjà une petite sportive véritablement fidèle à l’esprit GTI et par là, bien plus amusante que ses rivales au comportement devenu trop politiquement correct. Avec une poignée de chevaux en plus et un châssis encore affûté, la ST200 creuse encore l’écart et fait désormais ainsi figure de référence absolue.

Dans cet article : Ford, Ford Fiesta