Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

SUV Days 2018 - découvrez toutes les dernières infos ...

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Premier essai / Ford Fiesta ST 2018 : Amputée mais pas boiteuse

Ford arrache un cylindre à sa Fiesta ST. Pas de quoi la rendre boiteuse toutefois car ce sont toujours 200 ch qu’on a sous le pied associés à un châssis qui fait merveille.

  • Avis Rédaction 14.78/20

Sommaire :

Le Concept

La septième génération de Ford Fiesta remet le couvert avec une version sportive très attendue, la ST. Dévoilée au salon de Genève 2017, on l’aura attendue plus d’un an. La voilà enfin, avec quelques modifications d’importance et notamment l’adoption d’un nouveau moteur qui perd un cylindre.

Ce qui change

La grosse nouveauté tient donc dans l’adoption d’un 3 cylindres 1.5 litres turbo de 200 ch et 290 Nm, une mécanique qui est peut encore jouer sur la technologie du désaccouplement d’un cylindre (plus que 2 donc) au profit de l’économie de carburant. Cette pirouette garantirait un gain énergétique de 20% par rapport au précédent 4 cylindres 1,6 litres. Autre nouveauté de taille : l’intégration dans le train avant d’un différentiel autobloquant Quaife en option. A ses côtés, le système de « Torque Vectoring » fait toujours partie de l’offre (freinage sélectif par les freins). La fiche technique est donc sympa même si Ford ne cache pas que le recourt à toutes ses technologies pèse pour 40 kg de plus. Pas de quoi entacher le bilan des performances toutefois qui sont annoncées meilleures avec un 0-100 km/h en 6,5 s (6,7 s précédemment). On notera par ailleurs que l’habitacle fait aussi peau neuve tant du point de vue des technologies que de l’ergonomie.

Comment ça roule

Qu’on se rassure : ce 3 cylindres ne déçoit pas. Sa poussée n’a certes rien de brutale et donc de phénoménale, mais on apprécie en revanche l’entrain du moteur et sa capacité à prendre des tours. Son envolée est stoppée à 6000 tr/min par le rupteur, mais entre 4000 et 6000 tr/min, c’est un pur bonheur et c’est surtout une allonge et une générosité qui permettent de bondir de virages en virages. La suspension à amortissement sélectif permet par ailleurs de maintenir un excellent niveau de confort, tout en maîtrisant de manière très efficace la caisse. Spécificité de la Fiesta : le train arrière reste joueur et facilement mobile une fois les aides à la conduite désactivées. Les réactions sont prévenantes et elles mettent en tous cas le conducteur en confiance pour tirer parti de ce merveilleux châssis réglé aux petits oignons. 

Budget/équipement

À 23.000 € en version 3 portes, la Fiesta ST exige un surcroît de 2000 € que le modèle de 2013. Cela dit, le client en a pour son argent. Pour 3000 € de plus, la finition Ultimate complète la panoplie avec, entre-autre, la navigation, la climatisation automatique et une installation audio signée Bang&Olufsen. Le différentiel à glissement limité Quaife est intégré dans le pack ST Performance vendu à 950 €. Pour nous, il est incontournable.

Les concurrentes

Sur le marché des petites GTI, la concurrence fait rage. Notamment avec la récente arrivée de la Polo GTI, elle aussi forte de 200 ch. Cette dernière est toutefois plus chère et dotée d’une boîte robotisée. Une approche différente donc. Notez dans la même catégorie la présence de l’Abarth 595 Competizione 180 ch, la Peugeot 208 GTI ou encore la Renault Clio RS.

Notre verdict

Cette Fiesta ST reste une des petites sportives les plus joueuses du marché. Certes, elle est devenue plus technologique et elle a peut-être un peu perdu en caractère, mais le plaisir de conduite reste malgré tout sa grande qualité. L’histoire continue avec le même enthousiasme. Et c'est tout ce qui compte.

  • Plaisir de conduite
  • Spontanéité du châssis
  • Moteur performant et plus sobre
  • Moteur moins rageur
  • Prix plus élevé
  • Différentiel autobloquant en option

Dans cet article : Ford, Ford Fiesta

Rédigé par le