Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

29 et 30 septembre 2018 - Découvrez et/ou essayez plus de 40 modèles SUV

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Premier essai / ESSAI EXCLUSIF – Kia Ceed 2018 : Promesses tenues

Dans le cadre du lancement de la nouvelle Ceed au prochain salon de Genève, Kia nous a conviés à une pré-présentation au cours de laquelle nous avons pu conduire quelques prototypes dans la région de Barcelone.

Prix
NC
  • Avis Rédaction NC

Sommaire :

C'est à bord de Ceed fortement camouflées, et en convoi avec un collègue luxembourgeois, que nous avons parcouru les rues de la capitale catalane et les collines environnantes. Les voitures mises à notre disposition étaient d'une part des 1.6 CRDi turbo Diesel de 136 ch équipées de la boîte robotisée à 7 rapports et double embrayage  (option) et, d'autre part, des 1.4 T-Gdi essence de 140 ch équipées d'une boîte manuelle 6 vitesses.

Une direction beaucoup plus agréable

En matière de tenue de route, la précédente Cee’d (toujours avec une apostrophe, qui a disparu pour la 3ème génération du modèle) ne s'en tirait pas mal, mais elle manquait de vivacité et, surtout, de personnalité. Le tir a été corrigé grâce, entre autres, à un Vehicle Stability Management revu et à une suspension (toujours à 4 roues indépendantes) remaniée. Le conducteur a désormais le choix entre différents modes (Drive Mode Select), qui impactent la direction et la gestion moteur, ainsi que les lois de la passage de la boîte robotisée, dans le cas où celle-ci est présente. Par le passé, il était possible d'agir sur le niveau d'assistance de la crémaillère de direction, mais cela se faisait en appuyant sur un bouton, avec pour résultat une direction beaucoup trop légère et dénuée du sens de la communication le plus élémentaire. Le nouveau mécanisme, mis au point par un spécialiste qui a longtemps œuvré dans ce domaine chez Opel, donne une impression de plus grande précision, quel que soit le mode de conduite choisi, et procure un rendu beaucoup moins artificiel qu'auparavant.

Plutôt confortable

Bien que nous ayons roulé parfois à bonne cadence, le prototype essayé (dont la finition n'était, à l'évidence, pas encore aboutie) s'est montré confortable dans la plupart des circonstances, grâce notamment à ses bons sièges avant. L'habitabilité arrière nous est apparue inchangée, sauf en ce qui concerne la garde au toit, qui semble avoir été réduite, conséquence de l'adoption d'une ligne de toit plus fuyante. L'espace aux jambes nous a semblé correct, sans plus, tandis que le coffre a grandi et adopte la solution du double plancher modulaire.

L'association entre la souple motorisation Diesel et la boîte robotisée (avec palettes de commande au volant) aux réactions alertes convient particulièrement bien à la Ceed. Ainsi motorisée, la voiture ne se "plante" pas exagérément sur son train avant dans les virages serrés: le nouveau Diesel, plus léger que l'ancien, y est certainement pour quelque chose (le nouveau bloc essence étant lui aussi vraisemblablement moins lourd que son prédécesseur). Cette Ceed affiche un comportement plutôt neutre, ce qui atteste d'une répartition des masses judicieuse et d'une suspension bien pensée. La commande de la boîte 6 manuelle pourrait en revanche se montrer plus précise, à notre humble avis.

Viser plus haut

Avec sa nouvelle Ceed, Kia veut se positionner plus haut au sein du segment C. Aussi le modèle sera-t-il disponible avec d'autres carrosserie que la classique 5 portes à hayon. Si la 3 portes ne sera pas reconduite, il faut par contre s'attendre  à voir arriver un break, un shooting brake (break de chasse) et même, l'auriez-vous cru, un crossover.

Pour autant que nous puissions en juger (de nombreux éléments portaient un camouflage noir, que nous avons aussi discrètement que partiellement soulevé…), le nouveau tableau de bord est plus ergonomique et plus soigné que l'ancien, une impression encore renforcée si la voiture est équipée du grand écran de 8" (pour la navigation) qui flotte littéralement au sommet de la console centrale. Cette dernière est toujours légèrement incurvée vers le conducteur. L'éclairage diurne de la nouvelle Ceed fait appel à des éléments à DEL en forme de blocs de glace, comme sur les anciennes versions GT, et certaines variantes peuvent même bénéficier d'un éclairage 100% à diodes.

Kia annonce également une finition améliorée et de plus haute qualité, à l'intérieur comme à l'extérieur de la voiture, pour justifier le positionnement plus haut en gamme de la nouvelle Ceed. A ce sujet difficile de se prononcer, puisque, comme nous l'avons déjà signalé, nous avons conduit des prototypes dont la finition était encore loin d'être définitive. Quoi qu'il en soit, la marque coréenne semble avoir donné à sa nouvelle moyenne compacte, conçue et fabriquée en Europe (la Ceed est produite en Slovaquie), des armes en suffisance pour se faire une place au soleil dans une catégorie où la concurrence fait rage, surtout que la voiture pourra encore compter sur une garantie totale de 7 ans ou 150.000 km, comme toutes les autres Kia.

Dans cet article : KIA

Rédigé par le