Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Essais moto / Husqvarna Vitpilen 701

Rédigé par le

Prix
NC
  • Avis Rédaction NC

Sommaire :

Depuis 3 ans, on l’attendait. Depuis 3 ans, elle se baladait de salon en salon, sous la forme de concept plus ou moins proche du modèle de production finale. Suivant de près les urbaines Vitpilen 401 et Svartpilen 401, la «flèche blanche» 701 frappe enfin sa cible.

Le premier contact avec la Vitpilen 701 est du genre rugueux. La selle, perchée à 830 mm, ne permet pas à tout le monde de poser les deux pieds correctement au sol. Et il ne faut assurément pas attendre la fin de la balade pour que votre fessier et vos poignets vous demandent ce qu’ils ont fait pour mériter un tel châtiment. De ce point de vue, la Vitpilen ne renie pas son inspiration café-racer. Pas besoin de confort.
Ce qu’on veut, c’est un look fort. Une identité unique. Et avouons qu’en fait de design, on est plutôt bien servi. La Vitpilen se veut unique en son genre et la moto de série répond parfaitement au souhait initial de son designer principal, Maxime Thouvenin: «un monocylindre puissant, avec un réservoir, une boucle arrière et une petite selle». Point à la ligne. Avec la Vitpilen, Husqvarna souhaite donc revenir aux fondamentaux de la moto. Mais avec soin. Moteur et châssis exceptés – ils sont repris de la KTM 690 Duke, avec néanmoins une boîte de vitesses adaptée pour recevoir un quickshifter –, tout est nouveau sur cette machine et chaque pièce a été soigneusement travaillée. Comme la superbe selle en cuir noble. Comme la signature lumineuse, qui distingue déjà la Vitpilen des autres productions, avec ce phare avant rond au pourtour DEL et ce feu arrière incrusté dans la fine terminaison de la boucle arrière. Comme ce réservoir relevé et orné d’un très soigné capuchon où les insignes de la marque sont gravés. Ou comme ce porte-plaque accompagné des clignotants, monté sur le bras oscillant afin de libérer la boucle arrière. Cette attention soutenue au design explique le tarif, plutôt salé, ne nous voilons pas la face, de la Husqvarna Vitpilen.

  • Less is more
  • Proposition unique
  • Mono vigoureux
  • Tarif salé
  • Confort limité
  • Frein avant parfois juste