Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

29 et 30 septembre 2018 - Découvrez et/ou essayez plus de 40 modèles SUV

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Essais moto / Honda Gold Wing Touring Deluxe : Succès automatique

Plus fine et plus dynamique, la nouvelle Gold Wing devient plus une routière à tout faire. Elle profite d’un comportement plus rigoureux à l’européenne, mais en version Touring Deluxe, elle continue plus que jamais à faire l’américaine, surtout avec sa boîte automatique DCT.

Prix
NC
  • Avis Rédaction NC

Sommaire :

Apparue en 2001, la précédente Goldwing (encore en un seul mot) venait d’avoir 18 ans. Preuve de son succès jamais démenti, mais aussi de la difficulté, pour ses concepteurs, à faire évoluer un tel monument – au propre comme au figuré – de la production moto. Honda avait donc tranché: elle serait toujours aussi luxueuse, mais nettement plus passionnante à piloter, car, en moto comme en automobile, la tendance est à l’efficacité, quel que soit le style de véhicule. Stratégie de gamme, aussi, car, comme la Pan European, modèle GT de la marque, plus «petit», ne connaîtra probablement pas de remplaçante avant un moment, il revient à la Gold Wing de faire de l’œil à cette clientèle qui apprécie le confort autant qu’un certain degré de dynamisme. Bref, il s’agit bien d’une Gold Wing de compromis. Un confort moins «Cadillac», mais un «toucher de route» plus BMW/Audi. En parlant de références automobiles, son équipement hi-tech est incomparablement riche: installation audio 80 W surround, connexion iPod, GPS à écran couleur, airbag et, depuis cette année, boîte robotisée à deux embrayages. La Gold Wing a changé, certes, mais en matière de moto de tourisme, elle reste bien la patronne du segment. Fondamentalement, le concept n’a pas évolué, la moto est toujours aussi hors normes: large, longue et très balèze… mais plus «fit». Les 383 kg de notre modèle «ultime» (avec airbag et boîte robotisée) restent nettement sous les 413 de la Goldwing de luxe 2016 à boîte manuelle. Elle perd 6 cm en longueur et 4 en largeur, on la gare donc un peu plus facilement (la marche arrière reste de série). Enfin, GPS, musique connectée (à votre GSM) ou radios, les commandes sont plus complètes, agréables et intuitives.

Rédigé par le