Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.
Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Essais courts / BMW X7 40i LCI (2022) - L’Amérique vue de Munich

Rédigé par Laurent Blairon le

BMW voulait rendre son jeune X7 plus stylé, plus technologique, mieux équipé et plus efficient. L’évolution 2023 le rapproche un peu plus de l’univers de la Série 7.

Sommaire :

Concept

Apparu il y a peu, en 2019, le X7 est vite devenue le plus vendu des modèles de la « luxury class » de BMW, entendez : lui-même et les Série 7, Série 8 et iX. Un succès porté par ses deux marchés de prédilection : les USA (où il est produit) et la Chine représentent 68% des ventes ! Selon BMW, il aurait drainé de nombreux nouveaux clients. En Europe, son marché principal reste l’Allemagne avec 2%. Rare chez nous, le X7 reste très important pour la marque car il engendre de très belles marges bénéficiaires. D’où ce facelift plutôt prématuré.

Si le X7 se refait une « beauté », c’est pour éviter de s’isoler dans un style old school. Il reprend l’apparence robotique des iX et nouvelles Série 7 (essai à lire prochainement sur Moniteurautomobile.be), c’est-à-dire les feux plissés et agencés en étages. Le reste de l’évolution du style extérieur n’est qu’une somme de détails moins flagrants (par exemple les coiffes de feux arrière intégrant des graphiques 3D), mais signalons tout de même une « grande première » pour une BMW de Série : des jantes de 23’’ disponibles (option) en départ usine.

Grand bond moderniste aussi dans l’habitacle avec l’intégration de l’écran incurvé (12,3 + 14,9’’ d’écrans) équipé du software OS8. En outre, le levier de sélecteur de vitesses disparaît au profit d’un commutateur plus discret, aère la console centrale. Le X7 conserve la molette iDrive. Pour donner plus de classe à l’ensemble, la planche de bord reçoit des aérateurs « slim » et des incrustations lumineuses (option ou selon version).

Review 2023 BMW X7 LCI

Conduite

Trois moteurs composent la gamme X7 2023 : 40i, M60i (V8, 530 ch) et 40d (6 cylindres, 352 ch). La nouveauté la plus importante à signaler concerne l’intégration de la technologie mild-hybrid 48V dans les trois. Ce qui implique le choix d’une nouvelle boîte ZF à 8 rapports dont le carter intègre l’électro-démarreur. Cette technologie conduit à un gain de 12 ch et, surtout, 200 Nm.

Pour ce premier galop en nouveau X7, nous nous sommes concentrés sur le 6-cylindres 40i, commercialement le plus important de notre côté de l’Atlantique, hormis un noyau dur de partisans du Diesel. Par rapport au précédent X7, le savoureux 3 litres essence gagne 47 ch pour atteindre 380 ch. Grâce au boost momentané du système Mild-hybrid, vous jouissez de 720 Nm sous le pied ! Assez pour aller accrocher les 100 km/h en 5,8 s et mouvoir plus facilement les 2,5 tonnes du SUV. Dynamiquement, c’est efficace… pour 2,5 t et 5,18 m de long, en particulier si l’engin est équipé de la direction intégrale active (roues arrière directrices) et du contrôle actif de roulis (de série sur la M60i). BMW conserve cet art de transformer les enclumes en ballerines XXL.

Si BMW nous convie en Californie pour essayer son nouveau gros bébé, c’est pour en profiter au mieux. Sur nos étriquées routes européennes, le X7 c’est l’histoire de l’éléphant dans un magasin de porcelaine… Là-bas, sur un réseau « supersized » il est simplement un SUV à sa place, distingué, confortable et efficace en toutes circonstances pour une famille nombreuse. D’origine le X7 conserve ses 7 places, mais la configuration 6 places (avec deux sièges centraux « confort ») reste la plus agréable. Sur la route, le confort est élevé, or l’excellent travail des suspensions pneumatiques est quelque peu gâché par le filtrage de l’ensemble jantes/pneus de 22’’ monté sur notre voiture d’essai (20’’ de série).

Au rythme posé des limitations américaines, nous parviendrons à limiter la consommation à moins de 10 l/100 km ce jour-là, le bénéfice du système 48V, sans doute. Une économie somme toute symbolique quand on apprend que le 40i - le moins cher des X7 – s’affiche désormais à ± 96.000 € en entrée de gamme. Une solide augmentation, car si nous réouvrons le cahier bleu du Moniteur Automobile de janvier 2020, le 40i s’affichait à 90.400 €. Et ceci n’est évidemment qu’un prix de départ car on se laisse vite charmer par 15 ou 20.000 d’options. Résisteriez-vous au toit panoramique Sky Lounge, à une finition M Sport, à la hi-fi Bowers & Wilkins, aux sièges chauffants jusqu’à la 3e rangée, aux roues arrière directrices, au cuir nappa, sans oublier les jantes de 23’’?

Review 2023 BMW X7 LCI

Verdict

Rare sur nos routes, le X7 continuera de faire le beurre de BMW en Amérique et en Chine, ainsi que d’un noyau d’amateurs européens de très grands SUV typés USA, mais forts de la distinction dynamique à l’Allemande. Ou tout simplement, de parents huppés en quête d’un véhicule capable de transporter leurs 4 ou 5 enfants. En somme, un SUV familial atypique et de haut standing. Son équipement enrichis ne le rend que plus savoureux.

 

 

 

Dans cet article : BMW, BMW X7

AVEZ-VOUS DES QUESTIONS?
Posez-les sur notre AutoForum

Vers AutoForum

Essais

Nos essais

Stocks

Voitures de stocks à la une

Occasions

Voitures d'occasions à la une