Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.
Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Essais blog / Qu'avons-nous pensé du Land Rover Defender 90 V8 ?

Rédigé par Klaas Janssens le

Un véhicule tout-terrain avec le cœur d'une voiture de sport ? C'est du pain béni pour le rédacteur du Moniteur Automobile, Klaas Janssens. Voici ce qu'il a aimé et regretté concernant le Land Rover Defender 90 P525 avec son V8.

  • Avis Rédaction /20

Sommaire :

Une voiture n'est pas une machine à laver. Nous pouvons essayer de faire un choix judicieux, mais en fin de compte, le cœur a toujours son mot à dire dans la décision finale d'achat. Le prix, la remise, les conditions de garantie, le volume du coffre ou les émissions de CO2 ne sont pas les seuls éléments importants, nous voulons aussi une voiture au nom qui claque, au design agréable et à la conduite amusante. Et pour certains, ces facteurs émotionnels pèsent un peu plus lourd que pour d’autres.

Cela arrive de moins en moins, mais parfois la raison est complètement laissée de côté. Les constructeurs automobiles font soudainement quelque chose parce que ça leur semble bien. Au départ, Land Rover n'avait pas du tout l'intention de produire un Defender équipé d'un V8, mais l'idée était tout simplement trop excitante pour la laisser passer. Ainsi, le moteur de 5 litres que nous connaissons de la Jaguar F-Type R, entre autres, fut logé sous le capot d'un Defender 90. En voilà une plaisante idée, non ?

J'ai aimé

Le Range Rover et le nouveau Range Rover Sport reçoivent également un moteur V8, mais il s'agit d'un moteur de 4,4 litres d'origine BMW. Un bloc biturbo solide comme le roc qui associe une puissance de 530 ch à un couple maximal de 750 Nm et obtient de bien meilleurs résultats aux tests d'émissions WLPT. Heureusement, le Land Rover Defender P525 a toujours recours à l'ancien bloc, un V8 5 litres de 525 ch et 625 Nm soutenu par un compresseur. Ne fut-ce que pour sa bande sonore, cela en vaut la peine !

>> Lisez aussi - Range Rover Sport (2022) : le juge-arbitre ? (2022)

ET il pousse fort aussi. Bien que le "petit" Land Rover Defender 90 pèse 2,6 tonnes sur la balance et que la carrosserie rectangulaire affiche le coefficient de traînée d'une armoire normande, cette version P525 passe de 0 à 100 km/h en 5,4 s. La vitesse de pointe de ce mastodonte est de 240 km/h, mais nous recommandons aux plus téméraires de ne pas trop la titiller. La suspension bénéficie d'un réglage spécifique avec des barres stabilisatrices plus épaisses et un calibrage dynamique des ressorts et des amortisseurs. Toutefois, le Land Rover Defender reste avant tout un véhicule tout-terrain. Même avec un V8 rugissant sous le capot.

Vous voyez immédiatement que le Land Rover Defender P525 a un côté sombre que les autres Defender n'ont pas. Les designers ne se sont pas réduits à des fentes de refroidissement ostensibles ou à des spoilers tape-à-l'œil, mais les modifications subtiles de la carrosserie ne manquent pas leur effet. Ces quatre tuyaux qui sortent de sous le pare-chocs arrière, c'est vraiment tout ce dont vous avez besoin pour afficher un énorme sourire. Ensuite, il y a les jantes plus grandes, laissant entrevoir des étriers de frein de couleur bleue. Dommage, nous les aurions préférés en gris ou en noir.

Review Land Rover Defender 90 P525 V8

Je n'ai pas aimé

Un grand cœur nécessite beaucoup d'amour. Et plus il y a de chevaux, plus il faut les abreuver. Dire que le Land Rover Defender V8 est un buveur invétéré tient de l'euphémisme. Le Defender n'est de toute façon pas aidé par son aérodynamismetrès relatif et son poids élevé, mais avec ce V8 gourmand, la consommation de carburant prend rapidement des proportions problématiques. Une moyenne de 15 l/100 km reste envisageable, mais seulement si vous conduisez avec un oeuf - très fragile - sous le pied.

Le Land Rover Defender P525 est équipé d'excellents freins, d'un différentiel à glissement limité actif sur l'essieu arrière et d'un mode de conduite Dynamic spécifique qui améliore considérablement la dynamique de conduite. Par conséquent, il est très plaisant de passer d'un virage à l'autre, légèrement chassé par la bande sonore intrusive du moteur V8. De plus, c'est en forgeant qu'on devient forgeron, car au bout d'un certain temps, on peut diriger le véhicule tout-terrain comme une voiture de rallye. Mais cela ne veut pas dire que ce Land Rover a soudainement une conduite sportive. Un casse-vitesse est suffisante pour déstabiliser le châssis du Defender court. C'est le moteur qui domine les débats. 

Le style très réussi du Land Rover Defender s'exprime le mieux dans une version courte 90. Je suis un fan des blocs optiques, à l'avant comme à l'arrière. De la roue de secours géante sur le hayon grand ouvert et des petites persiennes du toit. La carrosserie trois portes est certes jolie, tout comme l'intérieur habillé d'alcantara supplémentaire, mais l'accès à la banquette arrière demande de la dextérité et le volume du coffre est celui d'une petite citadine. 

Review Land Rover Defender 90 P525 V8

Donc ?

Un Land Rover Defender n'a pas du tout besoin d'un V8. Le tout-terrain britannique semble tout simplement beaucoup plus cohérent avec un bon Diesel sous le capot. Mais c'est justement ce qui le rend amusant. Le nez qui se lève dès qu'on appuie sur l'accélérateur et le moteur qui rugit comme un lion de cirque qui retrouve soudainement la liberté. C'est amusant d'être fou.

Vous pouvez vous plaindre du prix élevé, de la forte consommation de carburant et des taxes élevées. Du volume réduit du coffre et de la banquette arrière difficile d'accès, et même de ces étriers de frein affreux. Mais laissez parler votre cœur et le Land Rover Defender 90 P525 V8 se révèle alors un régal dont vous ne serez jamais rassasiés.

 
 
 
 
 
View this post on Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by klaas janssens (pro) (@kjanssens_pro)

Dans cet article : Land Rover, Land Rover Defender

Channel Manager Produpress Websites

Twitter: @janssensklaas / Instagram: @kjanssens_pro

AVEZ-VOUS DES QUESTIONS?
Posez-les sur notre AutoForum

Vers AutoForum

Essais

Nos essais

Stocks

Voitures de stocks à la une

Occasions

Voitures d'occasions à la une