Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Essai détaillé / Toyota Auris HSD

En transférant le groupe propulseur de la Prius dans l'Auris HSD, Toyota ne propose rien de moins que le premier véhicule 100% hybride ultracompétitif.

Toyota Auris HSD #1
Prix
NC
  • Avis Rédaction 14.19/20

Sommaire :

Le plus gros reproche que l'on pourrait faire à l'Auris HSD, c'est de s'être fait attendre si longtemps. Elle offre tous les avantages d'une Auris traditionnelle (habitabilité, qualité de fabrication, sécurité), y ajoute une consommation très faible et l'expérience de conduite relaxante propre aux modèles hybrides. Certains trouveront peut être son esthétique trop conventionnelle, ce qui nous fait dire qu'elle devrait plaire à ceux qui jugent la Prius stylistiquement trop évocatrice... et trop chère. Selon son niveau d'équipement, l'Auris HSD coûte en effet de 3.000 à 4.000 € de moins, ce qui devrait la mettre en concurrence avec bien des familiales compactes Diesel de 2 litres. Sans compter que, contrairement à ces dernières, elle bénéficie de la prime fédérale de 15% et, en Région wallonne, de l'écobonus de 1.200 €. Bref, on l'a compris, à part un comportement pas vraiment enthousiasmant et un coffre dont le volume s'affiche en recul, difficile de reprocher quoi que ce soit à cette Toyota hybride «de masse».

  • Très sobre en toutes circonstances
  • Coût d’entretien stationnaire
  • Sérénité en mode électrique
  • Ne réclame quasi aucune adaptation
  • Reprises surprenantes, accélérations
  • Habitabilite
  • Coffre amputé d’une partie de son volume
  • Remorquage impossible
  • Effet“moulinàcafé”sous forte charge du moteur
  • Réponse trop élastique des gaz et des freins
  • Conso réelle trop supérieure à la normalisée
  • Visibilité de trois quarts avant

Dans cet article : Toyota, Toyota Auris

Rédigé par le

Les concurrentes