Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Essai détaillé / Volkswagen e-Up

Sommaire :

En bref

  • Mécanique

    Avec un couple maximal disponible dès les plus bas régimes et une souplesse de fonctionnement réelle, le moteur électrique est l’allié parfait de la citadine pour arpenter la ville. Et quel silence! Bien sûr, avec la e-Up, mieux vaut proscrire l’autoroute. Car même si elle s’y débrouille honorablement, les bruits de vent, le moteur qui tourne à son régime maximal et l’autonomie qui chute à vue d’œil sont beaucoup moins engageants.

  • Tenue de route

    Le châssis de la e-Up est globalement celui de la Up thermique. Le comportement de la voiture reste donc sain et sûr en toute circonstance et la e-Up maintient son agilité dans les enchaînements de virages serrés. Pour le freinage, le défi consiste ici à se servir au mieux du dispositif de régénération, lorsque le moteur transformé en générateur joue lui-même les ralentisseurs. En jouant le jeu, on peut rapidement améliorer son autonomie.

  • Sécurité

    Comme la coque et le châssis, les équipements de sécurité sont repris tels quels d’une Up. Des airbags aux fixations Isofix pour sièges d’enfants en passant par l’ESP ou même le freinage d’urgence automatisé en ville, la e-Up est tout à fait à la page dans ce domaine. Le dispositif de recharge est quant à lui parfaitement sécurisé, avec des prises et des câbles renforcés et hydrofugés pour éviter toute perte malencontreuse de courant.

  • Confort

    Prise d’embonpoint oblige (230 kg de batteries), la e-Up se fait légèrement plus raide sur ses suspensions. L’insonorisation est par contre soignée et l’absence de bruits de moteur nous fait découvrir tout un tas d’autres sons auxquels on n’est pas habitués. En conformité avec le concept initial, Volkswagen a gardé une ergonomie simple dans l’habitacle. Pas de commande spéciale ni de procédure compliquée, la e-Up s’utilise et se conduit comme n’importe quelle autre citadine.

  • Sens pratique

    Avec ses 5 portes d’office et son coffre à la contenance inchangée grâce à l’implantation de la batterie sous le plancher, la e-Up conserve les fonctionnalités d’une Up «classique». L’équipement de série est par contre étoffé, avec une climatisation automatique, des sièges avant chauffants et un système GPS/infodivertissement montés d’office. A noter que ce dernier intègre aussi toute une série de fonctionnalités pratiques liées au mode de propulsion électrique.

  • Budget

    A 26.900 € l’exemplaire, la e-Up n’est évidemment pas donnée. D’un point de vue purement économique et en l’absence de vrai incitant fiscal pour le particulier, elle est d’ailleurs loin d’être rentable. Et ce ne sont pas le prix forcément plus mesuré des entretiens ni les garanties légèrement étendues (8 ans ou 160.000 km sur la batterie, 2 retours offerts vers un point de charge en cas de panne «sèche»...) qui pourront réellement changer la donne. Dommage.

Volkswagen e-Up
Conclusion / Volkswagen e-Up

On le savait déjà, le moteur électrique colle généralement bien au caractère d’une citadine. Rien n’est plus vrai avec cette Volkswagen e-Up qui, en plus d’offrir un bel agrément de conduite en ville, un confort de marche étonnant et un bilan carbone zéro (du moins en roulant), a été conçue avec suffisamment de rigueur pour oser s’affranchir des remparts citadins. A condition, bien sûr, d’être mise aux mains d’un conducteur un tant soit peu rigoureux lui aussi, et au minimum organisé dans ses déplacements, avec des temps et points de recharge planifiés. Reste enfin la question épineuse du budget. Hormis une déductibilité fiscale portée à 120% pour les sociétés, le manque d’incitant réel à l’achat d’un véhicule électrique en Belgique pour le particulier n’aide absolument pas à encaisser les 26.900 € du prix d’achat. Une simple équation entre notre consommation mesurée lors de cet essai (18 kWh/100 km facturés au prix moyen de 0,25€/kWh), celle d’une Up 1.0 75 ch testée précédemment (5,7 l/100 km de sans-plomb 95, à 1,6 €/l en moyenne aujourd’hui) et le prix d’achat moitié moindre de cette dernière nous indiquent ainsi qu’il faudrait parcourir près de 300.000 km avec la e-Up pour atteindre un minimum de rentabilité... Plus que jamais, il faut donc avoir les moyens de ses ambitions vertes.

Lire la suite? Téléchargez GRATUITEMENT l'essai complet!

NEWSLETTER

VENDRE VOTRE VOITURE AUJOURD'HUI