Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

CALCULE TAXE

Connaître dès maintenant le montant des taxes de ma nouvelle voiture privée

CALCULER

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Essai détaillé / Toyota Verso 1.6 D-4D

Sommaire :

En bref

  • Mécanique

    Le 1.6 D-4D ravit par sa souplesse et son élasticité, au point de s’aligner sur le 2 litres dans l’exercice des reprises. Relativement discret dans son fonctionnement, il fait preuve d’une remarquable sobriété à l’usage. Il faut dire qu’il jouit d’un stop&start singulièrement efficace. Le 1600 est aussi parfaitement secondé par sa boîte manuelle à 6 rapports. Dommage que Toyota ne propose (pour l’heure?) pas d’alternative automatique ou robotisée avec ce moteur.

  • Tenue de route

    Grâce à son grand empattement, le Verso jouit d’une remarquable stabilité en courbe. Le train avant trouve ses limites avec douceur et progressivité, tandis que l’arrière suit sans broncher. L’augmentation de la rigidité structurelle et les nouveaux réglages de la suspension, adaptés à chaque moteur, procurent un comportement routier particulièrement rigoureux. La prise de roulis est parfaitement maîtrisée, tandis que le Verso absorbe toutes les formes d’irrégularités qui jonchent la chaussée.

  • Sécurité

    Sans distinction, tous les Verso ont droit au même équipement de sécurité. A commencer par les contrôles de traction et de stabilité, doublés d’une aide au démarrage en côte. Ils comptent aussi un minimum de 7 airbags: frontaux, latéraux avant, rideaux avant et arrière, ainsi qu’un airbag de genoux pour le conducteur. Ajoutez à cela des appuie-tête avant actifs et le contrôle de la pression des pneumatiques. Dommage que l’offre d’options ne permette pas d’enrichir cette dotation de série.

  • Confort

    En passant sous le capot du Verso, le 1.6 d’origine BMW est devenu plus silencieux et vibre moins au redémarrage via le stop&start. Toyota a aussi consenti beaucoup d’efforts à réduire les bruits de roulement. Tant à l’avant qu’à l’arrière, les sièges procurent un bon maintien sous toutes les coutures. La banquette coulissante sur une grande amplitude permet soit d’offrir un espace royal aux jambes à ses occupants, soit de trouver un bon compromis entre les 2e et 3e rang, environ 25 cm.

  • Sens pratique

    Compte tenu de la vocation familiale du Verso, on lui aurait bien vu des portes coulissantes à l’arrière. La banquette aurait été plus accessible dans les parkings étroits ou pour la pose d’un siège d’enfant. Heureusement, les portes s’ouvrent largement et le plancher est presque affleurant. Le seuil du coffre l’est totalement, mais il est haut perché à 69 cm. C’est la conséquence des sièges arrière se rabattant dans le plancher pour former une surface plane, mais qui ne sont pas extractibles.

  • Budget

    Toyota préconise une vidange tous les 20.000 km ou tous les ans pour ce 1.6 d’origine BMW. Cela paraît «peu» pour un moteur Diesel. Mais c’est 5.000 km de mieux que l’intervalle que le constructeur exige pour ses propres moteurs Diesel. La garantie est toujours de 5 ans ou 150.000 km. Seules les coréennes Hyundai et Kia font mieux. Enfin, outre son tarif d’entrée de gamme parmi les meilleurs du marché, le 1.6 D-4D rend le Verso concurrentiel sur le plan de la fiscalité: TMC, ATN, taxe CO2...

Toyota Verso 1.6 D-4D
Conclusion / Toyota Verso 1.6 D-4D

Sans conteste, le 1.6 Diesel apporte un gros plus au Verso. Il va enfin lui permettre de rivaliser à armes égales avec ses concurrentes. D’autant qu’il se démarque par de belles prestations, mais aussi par une sobriété appréciable. Il jouit en outre d’une modularité très soignée et d’un comportement routier rigoureux. Même si la concurrence continue d’être âpre dans le segment, le Verso semble mieux armé que jamais pour y faire face.

Lire la suite? Téléchargez GRATUITEMENT l'essai complet!

Les concurrentes