Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Essai détaillé / Toyota Auris 1.4 D-4D 90

Toyota Auris 1.4 D-4D 90 #1

Sommaire :

En bref

  • Tenue de route

    Revisité il y a quelques mois, le 1.4 a gagné 15 Nm de couple et se voit accolé d’office à une boîte manuelle à 6 rapports. S’il va jusqu’à égaler, voire surpasser des concurrentes mieux armées, il se montre toujours un peu mou sous le seuil des 1800 tr/min. L’assistance de direction électrique profite de nouveaux paramétrages qui améliorent la précision autour du milieu, dispensant le conducteur d’effectuer des corrections pour garder le cap.

  • Sécurité

    S’ils manquent de mordant à l’attaque de la pédale, les freins se révèlent néanmoins suffisamment puissants et endurants. Les aides à la conduite veillent au grain, sans se montrer trop intrusives pour autant. En cas de choc violent, les occupants pourront compter sur un total de 9 airbags. Le conducteur est le seul à profiter d’un airbag de genoux, tandis que les passagers de la banquette devront se contenter d’airbags de tête, les latéraux étant indisponibles, même en option.

  • Confort

    Les nouveaux réglages de suspension offrent un meilleur filtrage des irrégularités et parviennent à bien maîtriser les mouvements de caisse. Les sièges avant souffrent d’un manque de maintien latéral à hauteur des épaules, tandis que leur implantation haute facilite leur accès. On aime ou pas... Les bruits de vent sont malheureusement encore bien présents, alors que le petit 1.4 Diesel semble mieux contenir ses bruits de fonctionnement; merci les nouveaux injecteurs.

  • Sens pratique

    Si l’originale console centrale place avantageusement le levier de vitesse à portée de main, son implantation limite la création d’espaces de rangement. Le seul ménagé sous cette même console s’avère de surcroît difficile d’accès. Sans créer de radical changement, la finition fait, quant à elle, un bond en avant grâce à l’emploi de matériaux moussés pour la planche de bord.

  • Budget

    Toyota a beau proposer l’un des meilleurs programmes de garantie du marché, cela ne justifie aucunement le tarif de l’Auris 1.4 D-4D. Bien que revu, l’ensemble moteur/boîte ne donne toujours pas droit au moindre avantage fiscal, alors que la concurrence y parvient largement. De plus, si le produit a évolué depuis ses débuts, il est loin de rivaliser avec les ténors de la catégorie, nettement plus aboutis.

Toyota Auris 1.4 D-4D 90
Conclusion / Toyota Auris 1.4 D-4D 90

Sans révolution, l’Auris marque un progrès notable en qualité de fabrication et en confort d'amortissement. Bien que les évolutions des groupes motopropulseurs datent du printemps dernier, elles permettent à l’Auris d’offrir de meilleures prestations tout en réduisant son empreinte environnementale. A ce sujet, si Toyota ne prévoit aucune version économico-écologique de type BlueMotion ou ECOnetic, il mise sur l’Auris hybride HSD qui, selon les prévisions, devrait remplir jusqu’à 20% du carnet de commandes. Et comme l’Auris HSD est annoncée 4.000 € moins chère que la Prius (23.745 € contre 27.710 €), on se dit qu’elle part avec certains atouts... On en reparlera.

Lire la suite? Téléchargez GRATUITEMENT l'essai complet!

Rédigé par le

Les concurrentes