Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Passer à une voiture plus écologique? Découvrez quel modèle est fait pour vous  >>

Passer à une voiture plus écologique? Découvrez quel modèle est fait pour vous >>

C'est parti

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Essai détaillé / Suzuki Jimny 1.5 Grand Luxe Xtra : Le vrai crapahuteur

Sommaire :

En bref

  • La dynamique

    Encore trop peu puissant pour dépaver les chaussées, le Jimny profite néanmoins de sa faible masse pour tirer profit de ses 102 ch et 130 Nm et trouver sa place dans un flot de circulation assez actif. Sur l’autoroute, cependant, on préfère se laisser couler sur la voie de droite, à 110-120 km/h maximum, sinon le vacarme cause la migraine. Quand ça tourne, le Jimny semble toujours toucher la route du bout des gommes, mais avec une tenue incontestablement plus efface.

  • Sécurité

    En théorie, le Jimny possède un bel attirail sécuritaire pour éviter les accidents (6 airbags, ESP, freinage d’urgence, alerte de franchissement de ligne, vigilance au volant, reconnaissance des panneaux routiers), mais son faible score de 3 étoiles aux tests Euro-NCAP met ses limites en avant en cas de collision. Dans ce tout petit véhicule, on n’a pas envie d’être percuté latéralement ni de dos, vu le peu d’amplitude d’absorption des chocs.

  • Confort

    Le progrès est indéniable, ne serait-ce que pour le gain en largeur aux coudes. A l’avant, jusqu’à 1,90 m, on trouve un accueil correct sur des sièges compacts, mais pas désagréables.Globalement, l’amortissement laisse plus de mou, mais sur les revêtements très dégradés, on est aussi franchement secoué. On accède plus facilement aux places arrière, où la place ne manque ni en largeur ni en garde au toit, mais assez cruellement, pour les adultes, aux genoux.

  • Sens pratique

    La banquette ayant été reculée au maximum, on accède plus facilement à l’arrière, mais l’absence de mémoire des sièges avant agace. La porte de coffre paraît géniale, au début, mais son ouverture du «côté route» et le vérin qui la déploie automatiquement énervent aussi. Pour le rangement, c’est le minimum syndical et le dossier de banquette 50/50 adapte le Jimny à pas mal de situations, grâce aussi au coffre bien carré et généreux en configuration 2 places.

  • La connectivité

    Le Jimny n’est pas dans la surenchère technologique et se contente donc de reprendre, au mieux, ce qui existe dans les Swift, Baleno ou Vitara, un dispositif Bosch complet, en tout cas dans notre Grand Luxe Xtra: écran tactile, duplication de smartphone à l’écran, commandes vocales étendues (téléphone, musique, GPS), navigation facile à utiliser, mais aussi réception radio DAB. S’agissant d’un Jimny, on peut presque parler de science-fiction!

  • Budget

    Plus cher, certes, mais de façon cohérente compte tenu du gain en équipement, notamment pour ce qui concerne la sécurité. Pour les professionnels qui n’ont cure de technologies et de confort étendu, le modèle de base reste attrayant. Pour un Jimny luxueux, comptez un peu plus de 20.000 €. Mais la marque propose des conditions de lancement et même une prime de 500 € aux possesseurs d’anciens Jimny. Et puis, un autre vrai 4x4 à ce prix, il n’y en a pas…

Suzuki Jimny 1.5 Grand Luxe Xtra : Le vrai crapahuteur
Conclusion / Suzuki Jimny 1.5 Grand Luxe Xtra : Le vrai crapahuteur

Finalement, la plus belle et difficile piste franchie par le Jimny est celle du marketing et des modes. Non, il n’a pas vendu son âme à la sphère SUV, au prix, certes, d’un confort encore très relatif… Il faut le prendre comme ça et l’adorer pour cela. Outil encore plus compétent, il conservera la confiance des pros et/ou montagnards et, fort d’un nouveau look délicieusement vintage, il intéressera, plus que son prédécesseur, les urbains sensibles aux icônomobiles… avec tous les défauts qui leur sont inhérents.

Lire la suite? Téléchargez GRATUITEMENT l'essai complet!